Retour

Bon, à vrai dire j’ai toujours été plutôt nulle pour faire les présentations

Jadis il suffisait de s’inspirer des Skyblog des copains, de remplir un formulaire type en doublant les «i» de manière totalement impromptu. C’était simple. Tu n’avais pas besoin de faire une annonce en grande pompe, un discours de Césars préparé tourné et retourné pour que ça sonne bien. Les blog c’est plus ce que c’était.

Salut, donc. Bienvenue sur Le (vrai) blog Cheval. Si tu es ici c’est que tu t’y connais un minimum en équidé ou que du moins tu es assez curieux pour chercher des infos les concernant sur Google. C’est déjà pas mal.

Je m’appelle Amélie et je gagne ma vie en tapotant frénétiquement sur mon clavier. Je déblatère des trucs plus ou moins intéressants, j’y mets mes tripes et mon âme tout entière. Pourtant, je suis assez masochiste pour avoir envie de continuer une fois chez moi pour te parler de canassons ici même. Le (vrai) blog Cheval c’est un espace pour te conter mes frasques équestres – qui sont surement aussi les tiennes et celles de ton voisin. Ce blog est une façon de s’adresser aux cavaliers. Tous les cavaliers. Parce qu’on est tous un peu foutu pareil au fond.

L’équitation a parfois une réputation de cul coincé, aussi serré que dans un étau : pourtant c’est un des sport les plus populaires en France. Ce blog est donc là pour en parler de la manière la plus populaire et humaine possible. Car l’univers de l’équitation est si riche qu’il méritait bien ça.

Ici tu pourras donc trouver :

  • Des chroniques plus ou moins sérieuses (mais surtout pas trop (parce que qui peut le plus peut le moins (bref)))
  • Des billets d’humeurs
  • Des typologies bêtes & d’autres très très intelligentes
  • Des témoignages poignants
  • Des tests de matériel – mais du pas trop cher, rapport au fait que je ne suis pas maharaja
  • Des (bonnes) idées (ou pas)
  • Des chevaux pas encore prêts pour les Grand Prix
  • Des avis subjectifs
  • Des gifs qui rendent épileptiques
  • Des paillettes
  • Des heures à perdre en mon humble compagnie

Allez c’est parti (et on y va sans sangle de ramassage).