Retour

Un non voyant filme son tour de Club3 (et c’est très cool)

Salim Ejnaini est non voyant mais ça ne l’empêche pas de sortir en concours. Il a d’ailleurs accepté de porter une caméra embarquée lors de son tour de Club3 à la Société Hippique de Blanquefort.

Pas facile tous les jours d’être non-voyant. J’imagine qu’il doit être extrêmement difficile de ne pas se replier sur soi-même et penser à se lancer dans un sport à risque comme l’équitation est de l’ordre du fantasme. Pourtant, Salim Ejnaini a choisi de faire du cheval pas seulement pour aérer son esprit le dimanche après-midi.

Rien n’empêche le monsieur de participer à des compétitions allant jusqu’à 90cm de hauteur ! En selle sur Ivoire (le fjord le plus mignon du monde), il est guidé par Tifanny Margueritat qu’il suit tout au long du parcours. 

On se demande souvent comment se passe concrètement les épreuves para-équestre. Que se disent réellement les deux cavaliers ? Comment fait-il pour ne pas sauter le chandelier ? Tant de questions auxquelles cette vidéo répond d’une manière très concrète et jolie : dans le feu de l’action.

Salim a accepté de porter la caméra embarquée Cambox ISIS lors d’un de ses parcours de Club3. Tu peux alors le suivre tout au long de son tour, encourager le cheval, à l’écoute et (presque) sans aucun faux pas.

Je ne sais pas ce que tu en penses, mais moi j’ai trouvé ça très touchant.

Pour te rendre compte de ce qu’un tour de Salim donne « de l’extérieur », voici son tour (sans fautes !) lors du barrage à La Baule en 2012.

Ça, c’est être vraiment à l’écoute de son canasson. On devrait en prendre de la graine.