Retour

Ces trucs de débiles que les cavaliers font sur internet

Les cavaliers sont des gens comme les autres (mais pas trop). Ils passent comme tout le monde beaucoup trop de temps sur l’Internet à faire des choses intelligentes et d’autres beaucoup moins. Parlons-donc de cette deuxième catégorie, veux-tu.

Je suis une cavalière mais avant tout je suis une fille. Je suis un être de type humain avec toutes les caractéristiques classiques qui le caractérisent. Aussi (et surtout) je vis en 2014, mes activités sont loin de celles de mes ancêtres et je n’ai pas pour habitude de passer mes dimanche après-midi à jouer aux Mikado.

Comme toi, ton frère et ta grande cousine je perds pas mal de mon temps sur internet. Je raconte ma vie sur twitter, je rage devant les poses lascives de cette fille d’Instagram et je connais l’entière nouvelle garde robe de mon ex, grâce à Facebook. Internet est un bel outil permettant communication, ouverture d’esprit et délire psychotique à base de félins et de paillettes.

La toile devient si vite addictive que tu finis souvent par y faire les mêmes trucs de manière névrotiques. Pourtant, il y a des choses qui nous rendent un peu uniques, nous, fiers cavaliers. Nous avons les même préoccupations que les trois quarts de la population, mais pas seulement.

En tant que fans d’équidés nous avons aussi nos propres occupations bureautiques. Au fond, nous faisons tous les même trucs de débiles sur internet.

  • Dégoter le cheval de ses rêves (plusieurs fois)

Un moment de fatigue pointe à l’aube de tes paupières ? Tu es seule ce soir et le replay des Marseillais à Rio est indisponible ? J’ai de quoi occuper ta soirée et peut-être les trois autres à venir.

Allume ton PC, ton Mac, ta tablette ou que sais-je et rends-toi directement sur un site de petites annonces. Equirodi, Cheval Annonce ou encore Find-Your-Horse ne sont pas seulement l’endroit où dénicher ton prochain crack, ce sont de véritables plateformes dédiées à la procrastination.

petitesannonces

Ou a la névrose. 

 Avoir son propre cheval est le rêve de tout cavalier. De sa recherche à l’essai en passant par son planning et la plaque de son box, tout est imaginé, fantasmé dans notre esprit tortionnaire.

Même si l’achat d’un équidé n’est pas prévu pour tout de suite, ton banquier ne va pas te tomber dessus si tu jettes un simple coup d’oeil. C’est un peu comme regarder une vitrine Louis Vuitton, la vendeuse ne va pas te virer à coup de savate parce que tu ne portes pas de Louboutin.

Du coup, tu pars à la conquête du cheval de tes rêves… plusieurs fois.

Par exemple, je suis capable de regarder toutes les annonces de chevaux de moins d’un mètre soixante, de plus de cinq ans, de moins de vingt-mille euros (soyons raisonnable), ayant des capacités en CSO, une robe grise et au moins une vidéo pour conter ses exploits. J’enchaine les pages, les photos et les « Sort en extérieur seul » jusqu’à trouver la perle rare. L’équidé parfait une fois trouvé, je ferme la page. Et je recommence.

Je précise que j’ai une ponette, un cheval, et pas du tout l’envie ni le besoin de les remplacer.

La névrose, donc.

  • Se pâmer devant un ensemble rose fluo

Si il y a bien un truc quasi vide de sens auquel j’aime m’adonner pendant de nombreuses heures de faiblesse c’est bien d’admirer les ensembles tapis-guêtres de gens ayant perdu 10 minutes de leur vie à les prendre en photo.

Le principe est simple : sur les forums, les gens ont un malin plaisir à toujours regarder ce qui se fait dans le box d’à côté. Du coup, de nombreux topics aux doux noms de « Montrez vos tapis caca d’oie », « venez voir ma super croupière » ou « quelle couleur pour mon gris truité cap de maure ? » foisonnent un peu partout. Pour une personne responsable et dont la vie est sensée être bien remplie, ce genre de trucs n’est qu’un pauvre recoin d’Internet sans intérêt. Mais pas pour toi et moi, copain cavalier.
Ces topics sont comme une drogue. En tant que ferrue de matériel je me dois de me tenir au courant de ce qui se fait en matière d’équipement. Je ne confond pas mes chevaux avec les poneys de Starla mais j’aime quand leurs affaires sont assorties. Tant qu’à faire, autant ne pas ressembler à Elmer L’éléphant, même pour enchaîner une Club3.
Quitte à être nuls, soyons au moins beaux.
mirabelle

Deal with it. 

Du coup, observer des internautes parler à propos de leur dernière trouvaille me procure un sentiment de bien-être intense. Je pourrais admirer ces personnes débattre sur la couleur de leur muselaine pendant des heures, mais ce que je préfère reste sans doute les photos d’ensemble de concours. Ma rétine ne sais plus où se poser, entre vestes cintrées, tapis brodés et frontal à cristaux. Je crois que je peux avoir un orgasme cérébral en trois pages ou moins.

http://youtu.be/Hf8hICF2lls

Non, mais en plus si il y a des vidéos c’est plus possible.

Je pense que je vais aller de ce pas me faire un petit shot sur le forum Poney de la FFE.

  • Remplir des paniers imaginaires

C’est bien beau de s’extasier devant un étalage de cuisses moulées dans des pantalons Kingsland, mais à force, ça monte au cerveau. Si bien que si je compte bien, je dois actuellement me retrouver avec un joli nombre à trois chiffres qui m’attend dans différents paniers de magasins en ligne.

panier

Ça va, y’a quand même une offre spéciale. 

  • Lire (frénétiquement) le règlement de Lamotte-Beuvron

En bonne cavalière de Club que je suis, je poursuis un rêve inaccompli : participer aux championnats de France. L’Open de France Generali, Lamotte pour les initiés, c’est un peu la finalité d’un bon entrainement, de douleurs aux abducteurs et d’une saison de concours réussie.

Pourtant, les places sont chères et les qualifications demandent un minimum de résultats. Je n’ai jamais atteint les qualifications ce qui veux dire que je n’ai jamais posé une botte sur l’étendue des carrières, jamais senti le soleil taper sur ma bombe et jamais trempé mes gants dans le Beuvron.

Mais qu’importe.

Enfin si.

Enfin bref.

Parfois, je passe des heures entières à lire et relire les règlements officiels. Sont-ils bien sûrs qu’il faut avoir fait quatre premiers quarts ? N’était-ce pas deux l’année dernière ? Comment ça les côtes ont baissé ? Et si vous êtes éblouis par la robe de ma jument, est-ce que je peux m’inscrire direct ?

Les règlements de la FFE pourraient sembler être une bien sombre activité, mais pas pour nous, nobles cavaliers.

ffe

Musso ? Très peu pour moi. 

  • Enchaîner les Club2 sur YouTube

Regarder les Grand Prix à la télé c’est une chose, c’en est une autre de s’enfiler dix tours de Club2 sur YouTube. Mais bon, quand j’y réfléchis bien, ce truc est loin d’être le plus débile de la liste. Pour apprendre à monter il faut aussi une bonne dose d’observation.

Apprend-on plus d’un sans fautes rondement mené sur des perches à 1m60 ou d’un passage à 24pts avec des barres t’arrivant aux mollets ? J’ai ma petite idée sur la question.

« Ohhh »,« Ahhh ».

Et puis bon, ça vaut toujours mieux que les compilations de chutes, taxis et autres georgettes. Après tu peux aussi voir les vidéos de remise des prix de Lamo… QUOI COMMENT ÇA JE RADOTE ? LAISSEZ MOI.

  • Jouer au détective privé sur la FFE 

Le site de la Fédération Française d’équitation est une véritable mine d’or. Tu peux t’inscrire à un concours, lire les règlements, passer des heures sur le forum, déposer un certificat médical scanné à l’envers et passer en revue tes résultats.

Mais pas seulement.

Si la FFE est si intéressante c’est aussi car elle peut satisfaire ta (grande) curiosité. L’homme est toujours poussé par son besoin d’aller voir ce qui se passe chez son voisin — et il se trouve que les cavaliers sont des hommes.

Imagine donc que tu as accès à une fiche pour chaque licencié qui t’indique son niveau et tout un tas d’informations très très intéressantes. Le rêve en deux, trois clics.

Affirme moi que tu n’as jamais jeté un œil aux engagements de ton meilleur concurrent au titre de médaille d’or des challenges hivernaux. Je ne te croirais pas. Celui ou celle qui n’a jamais vérifié si son ancienne pire rivale de slalom au trot a eu son galop7 me jette la première boule de crottin.

detective

C’est bien ce que je pensais.   

Et toi, tu fais quoi comme trucs idiots sur la toile ?