Retour

5 porte-bonheurs plus ou moins efficaces à emmener à Lamotte

Tu as peur d’avoir la poisse à Lamotte cette année ? Voici cinq idées de porte-bonheurs qui repoussent les soubassements et les lignes aux foulées trop longues. Garantie podium ou remboursé*.

Lamotte c’est LE rendez-vous de l’année. Ce moment préparé des mois à l’avance, ces qualifications à points comptés et ce combat avec soi-même pour savoir si, oui ou non, cette année on aura le courage de prendre l’option de fin de parcours. Si tu es aujourd’hui inscrit(e) sur les listes de départ tu ne l’as pas volé.

Tu t’es entrainé jusqu’à sentir la corne pousser entre tes cuisses. Les heures entières à rebondir sur ta selle comme un pop-corn au micro-onde ne sont pas vaines, tu vas enfin pouvoir prouver que tu en as dans le ventre.

Même si la préparation physique est très importante pour aborder les championnats de France, elle ne fait pas tout. Si tu arrives sur ton carré de dressage avec des jambes pour un régiment mais le courage d’un chevreuil traversant la route, tu ne risques pas de briller une fois la cloche sonnée. La compétition c’est aussi dans la tête.

Chacun a son petit truc pour se donner de l’assurance, une méthode personnelle, un auto-coaching qui permet de surmonter la peur coincée dans le fond de la gorge. Si tu n’as pas encore trouvé comment te porter bonheur cette année, voici cinq idées de gris-gris plus ou moins efficaces qui feront de toi le Lucky Luke de la carrière.

  • Un membre de ta famille

Quoi ? Tu t’attendais franchement à ce que je te conseille de te mettre à quatre pattes dans l’herbe à la recherche d’un trèfle à quatre feuilles ? Non, ce n’est pas le genre de la maison. Ce trèfle tu auras beau y mettre tout ton coeur tu ne le trouveras jamais. C’est un mythe, un peu comme les dragons et les super jouets dans les Kinder Suprise XL.

Ne sois pas déçu(e), ne pars pas si défaitiste. J’ai de quoi te porter la baraka pour un siècle au moins. Certes un membre de ta famille ne tiendra pas dans la poche secrète de ton portefeuille, mais son pouvoir n’en sera que décuplé.

Pour ça, je me permets de te conseiller dans le choix de l’élément à emporter dans ta (grande) valise. N’emmêne pas ta mère, c’est le genre à te crier dessus si tu as le malheur de te rouler dans les hautes herbes en cas de sans faute. Oublie ton petit frère, il est capable de confondre ton couvre-rein et la bannière sensée t’encourager du bord de la piste. La bonne solution, crois-moi, c’est ta grand-mère.

Certes, elle n’est pas faite pour tenir dans un petit contenant (quoi que) (quoiiiiii ?) (ok j’arrête) mais elle peut être vachement moins encombrante que tu ne le penses. Habituée à te rendre service et te couvrir (d’un peu trop) d’attention, elle sera là pour te passer ton curre-pied dans les moments où le timing est trop serré, elle encaissera tes phases de ronchonnage si ton vélo crève et pourra même faire office de porte couverture si le temps devient frisquet.

Surtout, Mamie sera toujours ta plus grande fan. Que tu finisses sur le podium, un tapis blanc dans les mains ou recouvert(e) de sable sans avoir passé la ligne de départ, tu seras toujours et à jamais pour elle, la grâce et le charisme incarné.

elephant

Là où toute réaction normal s’apparenterait à un soufflement déçu, un grognement rageux ou un coup de poing dans le vide, ta grand-mère lèverait les bras, le sourire conquérant en scandant d’une voix claire « Bravo ma chérie, plus que huit et tu as rangé tout le parcours.»

Avec ce porte-bonheur un peu spécial, impossible de savoir si tu seras bien classé(e), mais tes résultats seront toujours à la hauteur.

Efficacité : 3% sur le papier, 98% dans le coeur, toi-même tu sais.

  • Un objet symbolique

Admettons que tu sois tout de même quelqu’un d’un peu matérialiste. Il n’y a pas de mal à ça, c’est vrai, c’est bien beau d’avoir son aïeul qui agite une étrille et une brosse douce à la manière d’une pom-pom girl sur le bord du paddock mais ce n’est pas d’une grande utilité une fois la ligne de départ franchie.

Ce qu’il te faut c’est un objet à porter avec toi. Quelque chose que tu peux sentir contre ton coeur quand ton souffle s’accélère. Un truc à serrer dans ta main pendant la reconnaissance. Un porte-bonheur que tu n’as pas intérêt à oublier avant de partir quoi.

Pour ça j’ai deux solutions : soit tu peux placer dans la poche de ta veste le petit mot que Jordan avait glissé dans ta trousse en 4ème, ou bien te munir d’un objet en relation avec ton cheval. Je ne doute en rien du sentiment intense de fierté qui t’a envahi au moment de prendre ton stylo bille mais je pencherais plutôt pour la deuxième solution si j’étais toi.

Certains optent pour les premières affaires du cheval. Par exemple, tu peux porter avec toi sa première châtaigne ou une boule de son tout premier crottin. Encore faut-il avoir pensé à en prélever un échantillon. Aussi, ton premier tapis est une bonne solution si tu n’as pas peur de revêtir un ensemble Looney Toons sur le carré de dressage.

Non, si j’étais toi, je porterais autour de mon poignet un bracelet réalisé avec les crins du cheval qui compte le plus. C’est simple, il existe tout un tas de créateur qui réalisent des bijoux pour tous les budgets. Il suffit d’envoyer les crins, de choisir ton modèle et d’attendre que ton talisman de la victoire revienne vers toi.

bracelets

Bracelet Corde chez Côté-Crin 20€, Bracelet Coralia sur Aux crins d’or — 25€, Bracelet Nikita chez Bijoux de crins — 100€, Bracelet Parage chez Caracole — 470€. 

 Oui, parfois j’ai aussi de bonne idées.

Efficacité : 50% après, à toi de faire le reste.

  • Une culotte magique

Je suis quelqu’un qui croit en le pouvoir des sous-vêtements. Regarde moi bien droit dans les yeux et affirme que tu n’as pas de chaussettes qui te portent la poisse ou un soutif’ qui attire les applaudissements. Je ne te croirais pas.

Je suis persuadée que ton placard contient une petite culotte usée jusqu’à la corde. Le genre de celle que tu portes uniquement pour dormir où quand ton corps t’indispose un peu plus que d’habitude au port du string ficelle. C’est celle-ci que tu devras mettre sous ton pantalon blanc. Celle-ci que tu ne devras enlever sous aucun prétexte. Celle-ci qui sera ton arme secrète.

Si elle couvre ton fessier, la victoire sera pour toi assurée.

calvin

Et puis, heh, c’est pas le moment pour ces conneries. La fashion Week c’est dans deux mois.

Efficacité : 70%, si c’est un slip troué la force est décuplée.

  • Une médaille olympique…

… Mais si c’est seulement celle du cross du collège c’est pas grave.

J’ai toujours pensé que la gloire attirait la gloire — tu n’as qu’à ouvrir Closer pour te rendre compte qu’il est rare qu’un acteur finisse avec une maraîchère. Je pense que ce principe peut être facilement appliqué à ta réussite à Lamotte cette année.

Pour ça il te suffit simplement de te munir d’un ancien trophée, une coupe, un ruban, une décoration que tu as reçu. Certes, c’est toujours mieux s’il s’agit d’une récompense en rapport avec l’équitation. Regarder ton flot de premier prix de la Prépa90 sera surement plus encourageant que ta ceinture de judo, mais bon, il faut parfois faire avec ce qu’on a.

Voir que tu as pu réussir à un moment ou un autre te donnera la confiance nécessaire pour aborder l’épreuve sereinement. Tu es déjà champion(ne), tu n’as plus rien à perdre.

coupee

Peut qu’un jour quelqu’un découvrira enfin qu’il s’agissait en fait du trophée de la finale du tournoi de pétanque de la côte Basque.  

Efficacité : 20%, en plus, ça marche aussi avec le diplôme de courage que tu as reçu après avoir fait ton premier vaccin contre le tétanos.

  •  Un trèfle à quatre feuille

Parceque c’est vrai que si la vie t’a mis sur le chemin de cette curiosité de la nature, il serait dommage de s’en priver.

hocuspocus

De toute façon je suis sure que ça ne marche pas.

Efficacité : 80% Bizarrement les basiques c’est comme le jean et le riz Oncle Ben : toujours un succès.

Alors, quel porte-bonheur t’accompagnera sur les carrières de Lamotte cette année ? 

* en partant de la fin ça compte aussi. (Oui, il faut toujours lire le petit astérisque.)