Retour

Miracle : Equi-thème sort un pantalon qui préserve le derrière des genoux !

Equi-Thème, fournisseur officiel de tout cavalier depuis environ la nuit des temps, frappe fort avec un nouveau pantalon technique et qui en jette. Petit zoom sur le modèle “Léa”.

Il y a environ un an, les concepteurs de culottes d’équitation ont marqué une avancée astronomique en retirant les scratch de bas de jambes. Grâce à eux, tu as pu dire adieu aux chevilles qui piquent dans tes boots. Merci mon dieu.

Pourtant, il restait encore un problème épineux.

Parfois, il arrive qu’en fonction de la matière et de la position des coutures, le pantalon fasse de mauvais plis derrière les genoux. Avec le frottement et la flexion de la jambe, cette zone sensible (un peu trop sous-estimée) souffre le martyr — et toi, tu as un peu de mal à te concentrer sur tes déplacements latéraux.

Jusqu’alors, je n’avais trouvé aucune solution à ce problème, à part me tourner vers Kingsland et ses culottes toutes douces pour les fesses, mais pas pour le porte-monnaie.

C’est alors qu’Equi-Thème est arrivé à la rescousse.

Depuis un certain temps, je remarque que la marque tente de ne plus uniquement toucher le grand public, mais également de proposer des équipements plus techniques. La bonne nouvelle, c’est qu’ils sont réservés aux cavaliers qui demandent de la qualité sans pour autant manger des patates pendant trois mois.

Dans cette optique, Equi-Thème a sorti sa gamme de pantalon “Léa”. Ses forces : Un visuel très sympa avec des détails en surpiqure, des poches pour amincir ton postérieur et une zone en élasthanne Lycra toute douce et extensible… derrière les genoux ! 

lea1

 lea2

Imagine, ta délicate peau enveloppée dans un tissus qui l’entoure sans la compresser, ton aisance retrouvée, les heures de trot avec-les-jambes-au-dessus-des-quartiers-de-la-selle avec lesquelles tu seras réconcilié-e. Le miracle est désormais…réalité. *

Le pantalon “Léa” est disponible en couleur marine/chocolat et coûte 65,90€. Tu peux le retrouver sur le catalogue Ekkia ou chez Padd. Yay !

* Ce paragraphe est sponsorisé par la confrérie des poètes adorateurs des rimes en « é ».