Retour

[Rencontre] Romane Taponnot, fondatrice de WOW et cavalière GP Poney

Si à 16 ans tu commençais les Club2 et créais ton troisième Skyblog; Romane, elle, est cavalière de Grand Prix Poney et à la tête de « WOW », sa propre marque de frontaux. Rencontre :

  • Salut Romane, c’est marrant, j’ai déjà entendu ton nom quelque part : qui es-tu ?

Je m’appelle Romane Taponnot, j’ai 16 ans je suis actuellement lycéenne à Besançon. J’ai commencé l’équitation depuis mon plus jeune âge, je monte dans mes écuries mes deux poneys de Grand Prix mais également un cheval depuis peu.

PS : Romane a plus de 20,7K abonnés sur Instagram !

  • Avant d’être une vraie femme d’affaire à faire trembler La Défense tout entière, quel est ton palmarès dans les Grand Prix Poney ? Tes projets à cheval ?

L’année 2016 a été incroyable pour moi, j’ai gagné plusieurs GP Excellence, j’ai terminé 6ème aux championnats de France cet été. Ma saison était magnifique !
Cette année je me suis fait confier un cheval qui tournait sur 145, je l’ai « remis en route » petit à petit et j’espère pouvoir faire des concours avec. C’est un cheval qui est très craintif qui n’a pas confiance en lui, mais qui a un énorme cœur et une grande complicité avec moi.

  • Peux-tu nous parler de ton poney, Royal Aronn Vassal (aka Royalouu pour ceux qui savent) et son toupet de feu ?

Royalouu est un petit poney gourmand au caractère capricieux, il faut vraiment bien le connaître avant de pouvoir participer aux plus grosses épreuves.
Il est juste incroyable, c’est un poney qui a largement les capacités pour faire les Europe. Il a toute les qualités requises et comme dit Marcel Delestre : « c’est un mini cheval de GP ». (ndlr : ma mère dit ça de Rock aussi parfois)

  • Comment t’est venue l’idée de créer ta propre entreprise ? Est-ce que quelqu’un t’a aidé ou t’a inspirée à réaliser ce projet ?

Je trouvais qu’il manquait une marque jeune et dynamique, qui sorte de l’ordinaire sur le marché équestre. Je me suis lancée en aillant peur de me rater bien évidement « est ce que ça marchera? », et finalement prendre des risques donne de bonnes opportunités !

  • D’où vient le nom de ta marque : WOW ?

Ma première réaction lorsque je vois quelque chose qui me plaît est : « WOOOOOW » (en généralisant) ! Je voulais un nom de marque porteur de sens, représentatif de tous mes produits.

  • Tu as commencé par vendre des frontaux, pourquoi avoir choisi ce matériel assez particulier et pas les étrivières ou les cure-pieds ?

Je trouve qu’il manque une touche de personnalité lorsque le cheval ou poney ne porte pas de frontal…
Celui ci doit être en accord avec les couleurs des ensembles portés. Pour ma part j’ai un énorme coup de cœur sur le modèle SWEET argent (arboré de 3 rangées de cristaux). Le fait qu’il soit argent va avec tout, et, de plus, il est discret !

  • Est-ce toi qui imagine le design de tes produits ?

Absolument ! J’aime beaucoup la grande couture, les brouillons des grands designers sont géniaux à étudier. J’ai beaucoup d’imagination : mes idées viennent spontanément. Une petite anecdote: j’ai dessiné le licol Malibu lorsque j’étais à l’école, j’ai pris une feuille rapidement et j’ai réalisé le croquis. Le soir même mon père a validé l’idée et quelques jours après il était produit ! Royal m’a servi de mannequin !

  • Comment gères-tu ta communication ? As-tu décidé de sponsoriser des cavaliers ? Si oui, comment les sélectionnes-tu ?

Je gère seule la marque, c’est énormément de temps mais lorsque on aime on ne compte pas ! Je prends énormément de plaisir à la faire !

Oui effectivement j’ai une équipe de 51 cavalières sponsorisés, tous niveaux et âges confondus ainsi que les disciplines. Certaines font de la ballade et d’autres tournent sur des 150cm tous les week-ends, pour moi tous les cavaliers sont égaux et méritent un sponsor. Peu importe le niveau.

Manon Desjardins fait partie de la Team WOW. Elle sort en Grand Prix Dressage avec son BG de poney crème, Domenik. 

  • De la conception du frontal à l’envoi du produit, as-tu une équipe qui t’aide ? Comment ça se passe ? Es-tu un robots à huit bras ?

Bien évidemment je ne réalise pas les frontaux moi même puisque je suis lycéenne. Ils sont personnalisés dans ma ville à Besançon; dans une entreprise dans laquelle j’ai travaillé cet été. Je vais les chercher et ensuite le reste des étapes revient à moi. Je m’occupe de chaque commande mais également de l’envoi !


C’est assez drôle de venir au lycée le matin avec mes enveloppes remplies de frontaux que je poste pendant les pauses. C’est un peu bizarre d’être dirigeante à 16 ans ! Mais je trouve ça bénéfique et constructif pour mon futur métier, plus tard.

  • Il y a quelques mois, tu as agrandi la gamme de WOW en proposant « Malibu » un très joli licol tressé et même des sangles. As-tu prévu de développer la boutique et les produits disponibles ?

En à peine un mois j’ai créé les licols « Malibu », les sangles « Cystal », mais également les frontaux « Sweet » et « Queen ». Je vais agrandir la gamme, mais pour l’instant mon objectif et d’étendre amplement ma clientèle à l’étranger.

  • Alors, la tendance en 2017 : plutôt sobre ou « qui pique les yeux » ?

Je pense un mix des deux ! Je vais sortir quelques produits vraiment pas mal de mon point de vue !
Et une petite surprise pour les garçons, qui sont très « réclameurs » de frontaux (à ma plus grande surprise) (haha).

[separator type= »thin »]

Retrouve la marque WOW sur sa page Facebook et son Instagram (et Romane en tant que cavalière sur ses pages officielles Facebook et Instagram).

[separator type= »thin »]