10 astuces de groom, pour un cheval nickel !

Tu rêves d’un cheval doux et soyeux comme un pull en cachemire ? Alexandre Pachot, apprenti ayant fait ses preuves chez plusieurs cavaliers pro, te donne ses astuces approuvées par les grooms.

Vous admirez les jambes fixes des plus grands ? Tentez de comprendre leurs secrets pour un cheval blanc en toute circonstance ? La crinière de votre equiduus vous tient tête, ses balzanes ne restent jamais propres et la poussière se loge partout ? Tout ça, c’est terminé.

1 – La colle à bottes

Et oui ! Votre moniteur ne plaisantait pas en vous disant qu’il allait vous « coller à la selle » ! Beaucoup de cavaliers internationaux en utilise. Un « pschitt » sur les bottes, un « pschitt » sur la selle : adieu les jambes à la Bosty, et bonjour la position de Pénélope. Certains s’en mettent aussi sur les gants pour une meilleure accroche des rênes lors d’un parcours d’obstacles. On en trouve facilement sur internet ou dans les grandes selleries. Un bon groom se doit d’en avoir un dans la poche à chaque concours !

2 – Détachant robe (shampoing → craie )

Ceci n’est pas du boudin. 

Vous en avez marre des taches sur la belle robe (presque) satinée de votre cheval ? Ce dernier n’a toujours pas pris la bonne résolution de rester propre au paddock (il arrive même à se salir dans le van) ?

Il arrive que le cavalier est en train de détendre, il passe dans 3 numéros et là : le drame ! Une vilaine tâche que vous n’aviez pas vu pendant le pansage ! Impossible de doucher, vous frottez de toute vos forces, mais elle est tenace ! Solution : Courrez chercher votre craie de pansage (assortie à la robe pour un meilleur effet), appliquez-là de manière circulaire sur la tâche, et HOP ! Votre cheval redevient une jolie licorne, prête à aller sur son tour. Une fois de plus, c’est un produit que l’on trouve facilement dans les selleries en ligne !

3 – Pour les balzanes blanches

Tout le monde est en admiration devant votre superbe alezan, arborant de grandes balzanes et une grande liste en tête. Seulement, ces dernières ne restent jamais blanches bien longtemps ! Vous avez essayé toutes les astuces de grands-mères mais elles restent jaunâtres. Deux solutions : la craie (vue précédemment), ou bien le TALC !

C’est un peu le couteau suisse du groom. Vous l’appliquez sur les balzanes en quantité suffisante, vous frictionnez à rebrousse-poil et vous enlevez l’excédent avec une brosse douce. La magie opère à nouveau, et votre cheval peut briller… sur la piste !

4 – Adieu, poussière

Un pansage simple commence par l’étrille, puis le bouchon et la brosse douce. Ensuite, un problème survient : une couche de poussière est restée bien cachée sous les poils. Vous brossez, dans le bon sens, à-contre-sens, en cercle, vous soufflez dessus… rien n’y fait.

Munissez-vous alors d’un rouleau adhésif conçu pour les vêtements, et passez le sur tout le corps du cheval. Au revoir les poussières, poils morts et compagnie !

Petite expérience personnelle : l’ancien cavalier chez qui je travaillais commençait systématiquement par passer une étrille de pansage rectangulaire en aluminium. La meilleure pour retirer cette couche de poussière. C’est pour moi un des outils indispensables d’un groom efficace !

5 – Soins yeux et des naseaux

Ah, ces vilaines croûtes au coin de l’œil, ces petites poussières collées dans les naseaux, l’eau de l’éponge qui coule dans les yeux ! Tout ça c’est terminé, grâce aux lingettes pour bébé.

Astuce simple mais radicale elle permet aux croûtes de se détacher très facilement. Les lingettes apportent propreté, brillance et donne à l’œil un côté légèrement plus vif. Pour amplifier cet effet, on peut aussi mettre un peu d’huile d’amande douce après les avoir soigneusement nettoyés.

6 – Dompter ces foutus crins

Que ce soit une longue crinière ondulée d’Espagnol ou de beaux pions sur un grand Selle Français, tout cavalier aime admirer de beaux crins. Dans la majorité des cas, il est préférable d’avoir toute la crinière du même coté, et non un brushing à la Beyonce.

Quoi que. 

Pour cela rien de plus simple : faire des couettes sur tout le long de la crinière, assez épaisses, mais surtout du même côté ! Et pour fixer le tout : de l’eau tiède avec un peu de sucre. Pour un effet ondulé, remplacez les couettes par des tresses. Le lendemain matin, sa crinière de shetland est enfin domptée !

7 – Réparer des guêtres rayées

Les nouvelles guêtres reçues à Noël, que vous avez essayé avec impatience le mercredi suivant, ont connu une petite traversée de la dalle en béton ? Maintenant, on peut y voir de légères rayures.

Ne vous en faites pas, il existe plusieurs solutions.

La plus simple : reprenez une lingette pour bébé, et frottez doucement. Cela fonctionnera pour les rayures très légères. Pour les plus grosses (dignes d’une belle chute ou d’un cheval qui se touche des antérieurs) je vous conseille du nettoyant plastique, en bombe, ou, encore une fois, en lingettes.

8 – Les mains douces (et propres) !

Chaque groom sait ce qu’est d’avoir les mains sales ! Non, pas juste du noir derrière les ongles, mais des mains pleines de boue, de salive, de graisse à pied… Impossible de rester comme ça toute la journée !

En fait, on utilise alors du sable de carrière, qu’on stocke à côté du lavabo. En se lavant les mains avec, il agit comme un gommage et nous libère de toutes saletés pour manger notre repas du midi tranquille (mais avec les dents qui croquent un peu).

9 – Le cola

Un mors dur à nettoyer, combiné à un cheval qui ne fait pas de lui son meilleur ami ? Rien de plus simple.

Il suffit de placer le mors dans un récipient rempli de cette boisson gazeuse si connue. On le laisse quelques heures. En le sortant on frotte pour enlever les saletés. En plus d’être propre, il a bon goût et le cheval ne sera que plus satisfait de le remettre la fois suivante ! 

10 – Un carnet

Personnellement, j’ai toujours un carnet ou alors mon téléphone (bon d’accord plutôt mon téléphone), où je note tout ce qui me paraît important à retenir sur les chevaux avec lesquels je travaille.

Rations, état du box, comportement inhabituel; en tenant ces notes bien à jour, j’arrive à mieux connaître les chevaux, leurs habitudes et ainsi je peux être plus performant.

Bonus :

Avant d’aller sur le paddock de détente, certains grooms mettent de la laque à cheveux sur les bottes du cavalier. Selon celle qu’on utilise, le résultat est plus ou moins brillant. Je pense que cela donne aussi un petit peu plus de fixité comme le spray de colle à botte.

Ces astuces de groom, tu les as déjà testé ? 


Alexandre Pachot

Apprenti chez Romain Potin, cavalier CSI 3*


À lire aussi :

Written By

Cavalière du dimanche (et du samedi) l’univers du cheval me fascine plus qu’une part de cheesecake. Heureuse propriétaire d’un troupeau de trois équidés, ils me servent de laboratoire de recherche pour des écrits très sérieux (non) et transpirants de swag (oui). Dans la vie je tape du clavier en tant que Journaliste Freelance & Grand Manitou de Georgette Mag.

6 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *