5 raisons de faire appel à Horsia pour dire adieu à ton cheval

Le décès d’un cheval, monture, ami surtout, est toujours une étape déchirante dans la vie d’un cavalier. Voici 5 raisons de choisir Horsia pour lui assurer une fin de vie digne de l’amour qu’il t’a porté.

Ton cheval a partagé un long moment de ta vie. Vous avez grandi ensemble, vécu une histoire grande comme un roman. Pourtant, aujourd’hui, le temps passé ensemble ressemble à un instant.

Hier, il t’accueillait d’un frémissement de naseau, un petit nuage de poussière se formait quand tu tapotais sa croupe, ses oreilles calmait toutes les tensions des bouchons en rentrant du boulot, tu rallais quand il fallait lui curer les pieds en rentrant du parc, tu aimais repartir couvert-e de son odeur. Aujourd’hui, l’écurie semble bien vide.

La mort d’un équidé c’est comme une plaie dans le coeur. Le laisser partir, une perte d’une partie de soi. L’animal est devenu un partenaire, un soutien, un ami. On le sait seulement une fois qu’on l’a vécu : c’est affreux de dire adieu à sa famille.

Horsia propose le seul service de crémation qui te permet de vivre le deuil de ton cheval avec un peu plus de sérénité. 5 raisons de penser à eux quand le moment sera venu :

1. Une fin dans la douceur

Quand un équidé décède, le propriétaire n’a pas 36 solutions. Jusqu’alors, la méthode classique et choisie dans la plupart des cas est l’équarrissage.

Comment ça se passe en général ? Plusieurs jours après la mort du cheval, une personne vient chercher le corps avec une grue, puis le jette dans un camion benne avec d’autres cadavres d’animaux d’élevage (vaches, etc), morts sur la route, déchets animaux de grandes surfaces (poissonnerie, boucherie) et d’abattoirs. Les corps sont dépecés, broyés et, si possible, recyclés (le plus souvent dans la nourriture animale). C’est une image forte et, presque à tous les coups, déroutante et traumatisante pour le propriétaire.

Depuis 2010, la crémation est possible pour les chevaux. Horsia est seule à proposer ce service en France.

Si l’idée de voir ton cheval traité comme un vulgaire morceau de viande te répugne, l’entreprise promet avant tout un respect total de l’animal. De la prise en charge du corps à la restitution des cendres, une seule chose est mise en avant : le respect de sa mémoire.

2. Une prise en charge rapide

Beaucoup témoignent du temps d’attente insoutenable avant le retrait du corps. Plusieurs jours où il faut gérer un corps imposant, en décomposition. Psychologiquement, c’est horrible.

Si tu ne peux pas transporter le cheval toi même, Horsia promet de venir chercher l’animal en 24 à 48h (soit, le jour même de l’appel ou le lendemain) afin de le conduire à l’un de ses quatre centres de crémation. Ce service est possible dans toute la France. L’enlèvement est réalisé dans un van aménagé et individuel, où il est possible de laisser un souvenir avec le cheval. C’est un moment plus doux, silencieux, paisible. Une fois la crémation réalisée, les cendres sont restituées au propriétaire dans un coffret souvenir.

3. Un soutien qui aide à avancer

Horsia n’est pas (seulement) un moyen de se débarrasser du corps d’un animal de 500 kilos de manière plus respectueuse. C’est surtout une aide psychologique réelle pour affronter le deuil qui vient de débuter.

Pendant l’appel, un-e conseiller-ère détermine avec le propriétaire le moment pour venir chercher l’équidé et lui explique les différentes étapes. L’entreprise peut également se charger des déclarations administratives de décès auprès du SIRE (loin d’être une nouvelle partie de plaisir). Un certificat de crémation et, si le propriétaire le désire, les cendres sont ensuite renvoyés à la maison.

On se sent forcément démuni-e face à la mort d’un ami; Horsia aide alors à se sentir (un peu) moins seul-e et surtout plus soutenu-e.

4. Un service adapté à tous

Choisir Horsia c’est assurer une fin de vie décente à ton partenaire de brouting/tours d’honneur/balades en T-shirt/coups de boule pendant le pansage. À quel prix ?

Tout d’abord, sache que l’équarrissage n’est pas pris en charge par l’état et tu devras débourser de 150€ à plus de 500€ pour un cheval de Selle (selon le département). Donc, dans tous les cas, le décès d’un équidé n’est pas sans coût.

La crémation avec Horsia te coûtera 970€TTC pour un cheval, 770€TTC pour un poney D, C ou un âne et 570€TTC pour un poney B ou un Shetland. Le service de transport est en supplément (et en option) en fonction du nombre de kilomètres. Le choix du type de crémation est aussi laissé libre au propriétaire : le cheval totalement seul ou un seul cheval et d’autres animaux de compagnie (chiens, chats et NAC). Ensuite, il est possible de récupérer une partie ou la totalité des cendres dans une urne funéraire.

Pour aider les propriétaires, Horsia a mis en place fin 2016 la possibilité de payer la prestation en plusieurs fois sans frais.

5. Une conscience apaisée

Les services proposés par Horsia tentent de plus en plus d’amoureux de chevaux, soucieux de les accompagner jusqu’au bout. L’entreprise est recommandée par plus de la moitié des vétérinaires après un décès et 97% des clients en sont satisfaits. En témoigne le beau livre d’or du site où les propriétaires peuvent laisser un avis, mais aussi un message à la mémoire de leur compagnon. Attention, ça prend aux tripes…

Tous les témoignages ici

Perdre son cheval est sans aucun doute la chose la plus difficile dans la vie d’un cavalier. C’est comme si tout le travail, la complicité entre deux êtres, s’effaçaient dans un seul souffle. Si personne n’est en mesure de remonter le temps, Horsia t’aide à clore votre histoire pour qu’elle résonne, sabots contre le sol, encore longtemps. La plus belle façon de lui dire… « merci ».

Plus d'infos

sur Horsia.fr

– Cet article a beau être sponsorisé, on y a écrit tout ce qu’on voulait !

 

Written By

Cavalière du dimanche (et du samedi) l’univers du cheval me fascine plus qu’une part de cheesecake. Heureuse propriétaire d’un troupeau de trois équidés, ils me servent de laboratoire de recherche pour des écrits très sérieux (non) et transpirants de swag (oui). Dans la vie je tape du clavier en tant que Journaliste Freelance & Grand Manitou de Georgette Mag.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *