Découvre Soft’up Classic, les nouveaux étriers Freejump !

Freejump revient avec une toute nouvelle gamme d’étriers toujours aussi techniques ! Laisse nous te présenter les Soft’Up Classic :

Reine de l’étrier monobranche, la marque Française Freejump équipe déjà les meilleurs cavaliers du monde et les étrivières d’une bonne partie des cavaliers Amateurs sur les terrains de concours.

Leur caractéristique ? Un plancher large qui permet une bonne stabilité, une conception monobranche sécuritaire et amortissante, sans oublier leur design bien particulier.

Mais hé, que serait une entreprise innovante… sans aucune nouveauté ? Freejump n’a pas décidé de s’asseoir sur sa selle comme sur ses acquis et lance Soft’Up Classic, de nouveaux étriers qui promettent de rendre ton bas de jambe encore plus beau.

Qu’est-ce qui change ?

L’oeil est désormais parallèle au plancher pour ceux qui préfèrent une position plus classique et un tombé plus droit de l’étrier. Leur dimension sera un peu plus petite, imaginée tout spécialement pour les femmes (mais si tu fais du 43, ça ne veut pas dire que tu n’es pas une femme) (on est bien d’accord) (d’accord).

ET TADAM…

Pour créer ce modèle produit en France, la marque s’est entourée de Pénélope Leprévost (qui a validé le concept à 100%) et du cabinet cabinet de design italien Pininfarina (qui les a dessiné). Les étriers seront disponibles dans huit combinaisons de couleurs (dont UNE ROSE) (UNE ROSE) (ROSE) (OUI). Pour le prix : 269€ !

Les Soft’Up Classic feront leur première apparition en public * kikoo * à EquitaLyon du 1er au 5 novembre, sur le stand Freejump OR23, autour du paddock.

Alors, convaincu-e de ce nouveau modèle ? Personnellement, j’adore ce design !

À lire aussi :

Written By

Cavalière du dimanche (et du samedi) l’univers du cheval me fascine plus qu’une part de cheesecake. Heureuse propriétaire d’un troupeau de trois équidés, ils me servent de laboratoire de recherche pour des écrits très sérieux (non) et transpirants de swag (oui). Dans la vie je tape du clavier en tant que Journaliste Freelance & Grand Manitou de Georgette Mag.

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *