5 (VRAIES) situations où t’es bien content(e) d’avoir fait assurer ton cheval

Si Jennifer Lopez assure ses fesses pourquoi pas ton poney ? Cavalassur propose des formules qui serviraient bien… dans ces situations !

On assure son appart’, on assure sa voiture mais savez-tu qu’on pouvait aussi assurer son poney ? On y pense pas forcément et puis « paf » un problème arrive et on se dit qu’on aurait mieux fait d’y réfléchir avant.

Deux solutions : soit tu préfères vivre en mode YOLO, serrant les fesses, comme pendant une séance de mise en selle, pour qu’il ne se passe rien. Soit tu décides de prendre des précautions et d’assurer ton avenir et celui de ton Selle Français. D’ailleurs, tu seras vraiment heureux-se d’y avoir pensé…

1. … Si ton cheval aime (un peu trop) la liberté

  • La scène : 

Tu avais prévu une petite sortie sympa pour éviter à ton cheval d’être un peu trop rouillé après la grosse séance de la veille. Un petit tour au pas, un peu de galop pour finir et cinq minutes de tête dans l’herbe pour couronner le tout. Beau programme.

Enfin, c’était sans compter sur ta triste faculté à oublier toujours tout (comme ressangler avant de placer tes aides). Te voilà donc seule, à la poursuite de ton mustang qui a préféré rentrer au triple galop en passant par la Nationale 4. En plus de devoir te taper plusieurs kilomètres à pied, il ne te reste plus qu’à en profiter pour déposer un cierge à l’église du coin en espérant que tout le monde arrive en vie.

  • Pourquoi t’es content-e d’être assuré-e ?

Parce qu’avec l’assurance Responsabilité Civile ton cheval (et surtout toi), vous êtes couverts si celui-ci décide de provoquer un accident de voiture ou manger les plates-bandes toutes neuves de la municipalité. Et ce, même si tu l’avais seulement prêté une fois à une copine en l’assurant qu’« il n’a pas peur des semi-remorques t’inquiète ».

Pour info, la « RC » est, selon la loi, l’obligation légale qui impose à toute personne de réparer les dommages causés à un tiers, de son fait ou de celui des personnes/animaux dont elle doit répondre. Celle-ci est de la responsabilité du propriétaire de l’équidé. Il est donc vivement conseillé d’en prendre une !

– Voir la formule RC Propriétaire de Cavalassur –

2. … Si tu te fais Selle-jacker

  • La scène : 

Comment ça c’est IMPOSSIBLE ? HEIN ? Je ne vous entends pas. Imaginons : tu es tranquille en train de marcher sans étriers en fin de séance. Tout à coup, un homme masqué et aux intentions cruelles t’éjecte de ta selle, défait les sanglons en moins de temps qu’il t’en faut pour curer un pied et s’empare de ta selle pour aller la revendre AU MARCHÉ NOIR.

AH.

  • Pourquoi t’es content-e d’être assuré-e ?

Parce que ta selle peut aussi être assurée ! Qu’elle soit neuve ou d’occasion, de 5 ans ou moins, Cavalassur proposes de t’aider à réparer les dégâts matériels qui lui sont causés (sauf si tu l’as fait tomber par terre exprès) et aussi en cas de vol. Parce que ça coûte un peu cher ces choses là.

– Voir la formule Selle de Cavalassur –

3. … Si « c’est la crise vous savez »

  • La scène : 

Le réveil sonne, tes yeux collés lutent pour apercevoir l’écran de ton téléphone qui s’allume au rythme du vibreur depuis dix bonnes minutes. Tu te lèves, enfiles ton plus beau tailleur d’employé-e modèle et embarques dans le premier bus.

Une fois arrivé-e au bureau, tu salues tes collègues (même celle qui mange toujours du salé devant son ordinateur à partir de neuf heures du matin). Tu lis tes mails et soupires de bonheur face à cette belle journée de labeur qui s’annonce. Ton boss te fait appeler dans son bureau pour onze heures moins le quart. La dernière fois c’était pour te féliciter de ton Powerpoint à la réu’ mensuelle. Pourtant cette fois-ci il a le regard perdu sur le faux plafond.

L’entreprise rencontre des problèmes d’argent et, pas de bol, c’est toi le/la dernier-ère arrivé-e sur la liste. Problème : QUI va payer le box de ton cheval ?

  • Pourquoi t’es content-e d’être assuré-e ?

Parce que Cavalassur t’assure la prise en charge de 80% de ta pension en cas de licenciement économique ! Si tu étais en CDI et de moins de 50 ans, l’assureur peut payer jusqu’à 300€/mois pendant six mois histoire que ton cheval n’ai pas besoin d’apprendre Despacito à l’accordéon le temps que tu retrouves un travail.

– Voir la formule Cheval Sport et Loisir de Cavalassur –

4. … Si vous tournez Jackass 4 

  • La scène : 

Tu étais gentiment en train de panser ta jument avant sa séance de déplacements latéraux quand le pire s’est produit. Étrilles, bouchon, brosse douce, lingettes pour naseaux et brosses pour toupet. Tout y est passé. Et puis ce fut le moment de s’attaquer aux pieds. Pris-e d’une bon sentiment, te voilà en train de sortir ton pinceau et ta graisse blonde.

C’est pile au moment précis où tu badigeonnais la sole de matière grasse qu’un moineau a choisi de s’abattre tel un aigle affamé sur l’une des poutres de l’écuries. Ta jument, prise d’une panique incontrôlable tente de fuir — un pied en l’air. Se croûte lamentablement naseaux contre le sol, toi en dessous. Quelle excellente journée !

  • Pourquoi t’es content-e d’être assuré-e ?

Parce que si ton cheval se blesse les frais vétérinaires peuvent être pris en charge jusqu’à 100% ! Accident, maladies, soins complémentaires, tout y passe (en fonction de la formule que tu auras choisi). Parce que Cavalassur propose aussi des formules invalidité-décès-indemnités journalières (ça fait pas rêver mais c’est important) aussi pour le cavalier.

– Voir la formule Cavalier Amateur de Cavalassur –

5. … Si t’es pas fan du contrôle technique (mais pas si ton poney se prend pour Banksy)

  • La scène : 

Tu avais mis ton réveil à quatre heures du matin pourtant tu n’a pas enfilé ton pantalon blanc avant cinq heures moins le quart. Du coup tu n’as pas eu le temps d’enlever la paille dans la queue de ton cheval avant de partir et tu as raclé le portail avec ta voiture.

Pas de panique, tu as quand même réussi à être à l’heure pour la reco’, laissant ta fidèle monture seule au van avec quelques recommandations : ne pas se rouler par terre ET ne pas tirer au renard.

Te voilà de retour, mémorisant l’enchainement oxer rouge – tournant à droite – vertical bidet quand tes yeux s’écarquillent. Ton poney est là, extrêmement fier de te montrer une oeuvre de sa propre composition : « Tag à l’incisive droite ». Pas sûre que ça se retrouve au Louvres, ni sur Cheval Annonces.

Tu as fait trois barres, tu repars honteux-se et confus-e. D’ailleurs, ta voiture fait un drôle de bruit. Tu as entendu ce bruit ? Mais si, là. ET MERDE ÇA FUME. Arrête toi ! Arrête toi sur le bas côté, là. LÀÀÀÀÀ.

T’as bien ton gilet jaune au fait ?

  • Pourquoi t’es content-e d’être assuré-e ?

Parce que tu peux protéger ton cheval lors d’un transport si tu sais qu’il voyage mal ou que tu n’es pas sûr-e à 100% que ta voiture tiendra la route jusqu’à l’arrivée. Cavalassur prend en charge les frais de rapatriement du cheval en cas de panne et indemnise le propriétaire en cas de mortalité, d’invalidité et/ou des frais vétérinaires occasionnés suite à un accident de transport.

Pour l’oeuvre de Street Art… Désolé mais tu n’as plus qu’à l’encadrer.

Voir la formule Cheval transporté de Cavalassur –

– Cet article a beau être sponsorisé, on y a écrit tout ce qu’on voulait !

À lire aussi :

Written By

Cavalière du dimanche (et du samedi) l’univers du cheval me fascine plus qu’une part de cheesecake. Heureuse propriétaire d’un troupeau de trois équidés, ils me servent de laboratoire de recherche pour des écrits très sérieux (non) et transpirants de swag (oui). Dans la vie je tape du clavier en tant que Journaliste Freelance & Grand Manitou de Georgette Mag.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *