Retour

Depuis le 30 mars dernier, l’organisme de l’Épidémio-Surveillance en Pathologie Equine (RESPE) a détecté plusieurs cas de rhinopneumonie qui s’étendent un peu partout en France obligeant certaines organisations à annuler leurs évènements.
Implantée majoritairement sur la côte Ouest, la maladie a contraint plusieurs écuries à se placer en quarantaine pour ne pas aggraver la contamination.

La RESPE met en garde principalement les cavaliers et propriétaires engagés dans des concours ou épreuves ces prochaines semaines ainsi que les organisateurs de concours et maintient son appel à la plus grande vigilance.

Qu’est-ce que la rhinopneumonie ?

Cette maladie est un virus transmis par sécrétions respiratoires, facilement transmissible, elle peut s’avérer être grave voire mortelle pour nos amis équidés.

On retrouve 3 types de cas récurrents de la maladie avec des symptômes enregistrés sur des équidés atteints :

  • Respiratoires (plus ou moins marqués)
  • Abortif (qui fait avorter)
  • Neurologiques (dont plusieurs cas graves et 2 chevaux morts)

La période d’incubation (période entre la contamination et l’apparition des symptômes)
peut varier de deux à dix jours.

Pour détecter au plus vite l’infection voici la liste des premiers symptômes à surveiller :

  • La fatigue
  • La fièvre
  • Les problèmes respiratoires
  • La toux
  • L’écoulement nasal
  • La perte d’appétit

Les symptômes plus avancés dans la maladie :

  • Les pertes d’équilibre
  • Le trouble de la conscience
  • L’Avortement
  • La parésie (perte partielle des capacités motrices le plus souvent des postérieurs
    pour le cas neurologique)

En cas de doute n’hésitez pas à contacter votre vétérinaire !

Quels sont les premiers réflexes à adopter contre l’infection ?

  • Vérifier si les vaccins sont à jour
  • Limiter au maximum les contacts avec d’autres chevaux notamment des chevaux issus d’autres effectifs
  • Une propreté irréprochable du box
  • Ne pas prêter son matériel
  • Désinfecter le matériel et les locaux
  • Avoir un seau d’eau individuel pour chaque cheval
  • Rajouter des compléments alimentaires dans leur alimentation si besoin

Il est important de prendre soin de nos grosses boules de poils !

Pour plus d’informations consultez le site de la RESPE.