Retour

Rhinopneumonie, ce qu’il faut savoir | Allo Véto

Depuis plusieurs semaines, l’Ouest de la France connaît une épidémie de rhinopneumonie. Nous avons rencontré Patrick Loiret, vétérinaire en région parisienne, pour en savoir plus.

La rhinopneumonie est une maladie qui peut toucher des chevaux de tous les âges. Elle existe sous plusieurs formes : respiratoire, nerveuse et abortive. La forme la plus répandue est la forme respiratoire. Elle est causée par deux Herpès Virus Équin, le HVE-4 et le HVE-1. Le HVE-1 est aussi responsable des formes nerveuse et abortive, qui sont plus graves.

Comment protéger son cheval contre la rhinopneumonie ?

Le virus de la rhinopneumonie se propage à travers les sécrétions nasales. Il faut donc être vigilant lors des rassemblements équestres, comme les concours. Caresser d’autres chevaux, partager les sceaux d’eau ou laisser les chevaux se sentir sont des pratiques à risque qu’il faut essayer de limiter durant l’épidémie. Il faut aussi penser à vacciner son cheval tout au long de l’année. En effet, lorsqu’un cheval est vacciné, ses sécrétions nasales comprennent beaucoup moins de virus et ont donc moins de risque de contaminer un autre cheval.

Où en est l’épidémie ?

Pour s’informer sur les différentes maladies qui circulent en France, les vétérinaires ont mis en place un Réseau d’Épidémio-Surveillance en Pathologie Equine, le RESPE. Ce site internet regroupe de nombreuses informations sur les maladies et sur les chevaux atteints en France. Les vétérinaires y publient aussi régulièrement des communiqués sur l’avancée de l’épidémie de rhinopneumonie en France. Une carte regroupant les maladies présentes en France est aussi disponible sur le site vigirespe.net.

Les épidémies de rhinopneumonie sont fréquentes et il ne faut donc pas céder à la panique, mais il est important de faire attention pour limiter les risques et la propagation de la maladie.