Retour

Ce chien vit dans une maison à 500 000$

Sylar est un chien border collie qui a changé la vie de son maître, Zhou Tanxiao. Pour le remercier, ce dernier lui a construit une maison à Beijing, estimée à plus de 500 000$. Cette structure est maintenant ouverte au public pour le plus grand bonheur de nos amis à 4 pattes. 

Il y a 4 ans, Zhou était au chômage et passait la plupart de son temps dans des cyber-cafés à jouer aux jeux vidéos. Après une enfance difficile, il vivait chez sa grand-mère et restait souvent enfermé à fumer et boire. Pour l’aider, un ami lui a conseillé de s’acheter un chiot.

Seulement quelques semaines après l’arrivée de Sylar dans sa vie, Zhou commençait déjà à lui apprendre quelques tours en suivant des tutoriels Youtube. Comme le chien était doué, son maître a décidé de publier des vidéos de leurs entraînements sur Mepai, le Vine chinois. Le nombre d’abonnés n’a fait qu’augmenter et la chaîne de Zhou et Sylar compte aujourd’hui plus de 800 000 followers. Grâce à cette notoriété, le jeune chinois a pu ouvrir une boutique pour animaux qui a eu un grand succès.

Pour Zhou, Sylar l’a sauvé, alors il a voulu lui rendre la pareille. Il décide de racheter un entrepôt dans la banlieue chic de Beijing et de le rénover pour son chien. Cet endroit compte aujourd’hui, une piscine, un centre d’entraînement, un spa, des aires de jeux, des parcs, et même un trampoline… tout ce qu’il faut pour le bonheur de Sylar.

 

En voyant son chien si heureux, Zhou a décidé d’ouvrir ce petit paradis à d’autres chiens. Ainsi, les propriétaires peuvent payer pour faire profiter leur(s) chien(s) de ces installations. Actuellement, la structure emploie 10 personnes pour veiller au bien-être des clients. Les chiens peuvent prendre des bains médicinaux, profiter du spa, des massages, du parc d’entraînement… Depuis peu, il y a également une partie hôtel pour les maîtres et les chiens qui souhaitent rester plusieurs jours.

Zhou ne remerciera jamais assez son chien et le pouvoir d’internet de lui avoir permis de faire tout ça !

Aller à la barre d’outils