Retour

10 commandements pour survivre à la neige et au froid

La carrière de ton centre équestre a revêtu sa belle parure blanche ? Pas de doute, l’hiver fait son grand retour ! Neige, froid, vent et gelées… La rédac’ te donne la marche à suivre pour veiller au confort de ton cheval, et profiter de la saison en toute sérénité.  

1 – Pour limiter les dégâts, les allées du club tu saleras

On connaît tous ce chemin qui se transforme en véritable patinoire dès qu’un flocon pointe le bout de son nez. Pour éviter de se taper la honte, ou que ton cheval se retrouve les quatre fers en l’air, on n’oublie pas de saler et sabler les allées. Autre astuce : la paille est également un très bon allié pour lutter contre les plaques de verglas. Un petit tas sur le passage risqué et le tour est joué.

2 – Couvrir ton cheval, tu n’oublieras pas 

Si ton cheval est tondu, pense à lui remettre sa couverture après ta séance. Ça serait bête qu’il attrape froid. S’il vit dehors et qu’il neige, les couvertures imperméables sont THE solution. Et oui, on a un scoop : la neige, ça mouille.

3 – Tes séances, tu adapteras

Pas facile de se motiver lorsqu’il fait froid. Prend le temps de bien échauffer ton cheval et privilégie les séances courtes. Une bonne détente au pas, avant de passer aux allures supérieures, est primordiale pour réchauffer ses muscles et ses articulations. Promis, ton équidé te remerciera. 

4- D’un cure-pieds, tu te muniras

Une neige qui accroche sous les sabots ? Pas très agréable et ça peut même devenir dangereux pour ton poney. Veille à bien lui curer les pieds pour éviter les amas de glace. 

5- De l’astuce de la graisse, tu te souviendras

Si tu sors ton poney, une bonne dose de graisse t’évitera bien des galères. Avec cette combine, bye-bye la neige qui colle aux sabots.

6- Vérifier les abreuvoirs ne sera pas une option

Avec le froid, attention aux abreuvoirs qui gèlent ! Assure toi que ton cheval ne rencontre aucune difficulté pour s’abreuver (couche de glace, arrivée d’eau gelée, etc). Petite astuce : place un bout de bois à la surface de l’eau pour empêcher la glace de se former.

7- Des étirements, tu feras

Amélioration du confort et de la souplesse, diminution du risque de blessure … s’étirer avant de monter comporte beaucoup d’avantages, et particulièrement en ce moment. Attention d’ailleurs à la descente ! N’oublie pas de mobiliser le bas de ton corps avant de mettre pied à terre. 

8 – La ration de ton poney, tu ajusteras 

« Le cheval est le miroir de son cavalier ». Cette expression prend ici tout son sens. Tu sais, ces fringales que tu as lorsque tu rentres de ton cours d’équitation par -2 degrés ? Et bien pour ton cheval, c’est un peu la même chose. Au pré, on ne lésine donc pas sur le foin. Si besoin, n’hésite pas à complémenter son alimentation et à ajuster la ration de ta monture.

9 – Superposer les vêtements, tu éviteras

Alerte au préjugé ! Inutile d’enfiler 2 pulls sous ta super doudoune pour braver le froid. Cette méthode peut même se révéler contreproductive. Privilégie les vêtements thermorégulateurs ou anti-transpirants pour un max’ de confort et de chaleur. 

10 – Les membres de ton cheval, tu ne négligeras pas :

Dermatophilose, crevasses… lorsqu’il fait froid et boueux, les bobos se multiplient. Un coup d’oeil quotidien sur les membres de ton cheval est idéal pour t’assurer que tout va bien.

Alors, paré(e) pour l’Antarctique l’écurie ?

Aller à la barre d’outils