Retour

Trouver la pension idéale pour mon cheval

Trouver LA bonne pension pour ton compagnon peut se révéler complexe. La team Georgette te donne quelques repères pour t’aiguiller dans tes recherches et ta réflexion.  

Écurie de propriétaires, centre équestre, pré, box… les possibilités ne manquent pas en matière de pension pour les équidés. Si les établissements proposant d’accueillir ton cheval sont de plus en plus nombreux, il est parfois plus compliqué de s’y retrouver et de trancher. Alors comment faire le bon choix et trouver la pension idéale ? Si la structure parfaite n’existe pas (navrée de te décevoir !), voici cependant quelques critères pour t’aider à prendre la bonne décision. 

 

I – Trouver la pension qui te correspond…

Tout d’abord, assure toi que les infrastructures répondent à tes attentes et à tes perspectives de travail avec ton cheval. Y a-t-il une carrière de dressage s’il s’agit de ta discipline préférée ? L’écurie est-elle à proximité de plusieurs sentiers de balade si tu es fan de randonnées ? Pose toi les bonnes questions. Rond de longe, manège, carrière… tout doit être nickel !

L’ambiance est également un critère important. Là aussi, il est nécessaire de t’interroger sur tes envies, et sur ce que tu attends d’une écurie. Les centre équestres sont par exemple un bon endroit si l’on recherche une ambiance détendue et familiale. Dans certains clubs, ton cheval peut même être monté par d’autres cavaliers (une bonne alternative si tu manques de temps pour sortir ton poney). Au contraire, si tu préfères que ton cheval reste exclusivement sous ta selle, tu peux opter pour une écurie de propriétaires. 

Si tu as l’esprit de compétition, trouve une structure où tu as facilement la possibilité de sortir en concours. Pense à vérifier que tu peux louer un camion ou un van en cas de besoin. Un coach qui peut accompagner les propriétaires sur les terrains de concours est aussi un plus.

II – … Et qui correspond à ton cheval

La pension idéale, c’est aussi une pension qui convient, avant tout, à ton cheval ! Si celui-ci a l’habitude de vivre au pré par exemple, ne le passe pas au box n’importe comment. Un conseil : ne brûle pas les étapes en voulant changer trop rapidement. Assure toi que ton cheval ne voit pas toutes ses habitudes chamboulées, et qu’il puisse ainsi garder quelques repères dans ton nouvel établissement. La transition doit se faire en douceur, avec le moins de stress possible.

Le confort de ta monture doit être optimal. Si tu as le moindre doute, suis ton instinct et fuis ! Veille à ce que ton équidé puisse sortir régulièrement s’il vit au box. Pour les chevaux au pré, est-ce que l’endroit est suffisamment sécurisé et surveillé ? Il ne s’agit pas de choisir une pension  et de le regretter par la suite. Dans ce cas on jette un oeil : les barrières sont-elles en bon état ? Mon cheval ne risque pas de se blesser ou de se sauver ? 

De leur côté, les boxes doivent être suffisamment spacieux pour accueillir un poney comme un cheval. La surface minimum d’un box est de 9m². Bien entendu, la litière doit être propre et changée régulièrement.

 

III – Ne pas négliger l’aspect financier

Le plus simple est de définir un budget à ne pas dépasser. Organise tes recherches en veillant à rester dans la fourchette de prix que tu t’es fixée. N’hésite pas à comparer le tarif des pensions autour de chez toi. Attention ! Chaque écurie ou centre équestre possède ses propres forfaits. Renseigne toi sur les services qu’ils comprennent. Le tarif de base peut très vite augmenter. Gare aux mauvaises surprises à la fin du mois !

En général, une pension box/paddock coûte au minimum 300 euros. Plus le prix est élevé et plus les prestations proposées doivent être de qualité. Au contraire, un prix trop bas doit attirer ton attention. Y a-t-il un laissé allé du côté des gérants des écuries ? Une pension au pré, souvent moins chère qu’en box, peut être une solution intéressante pour réduire les coûts.

 

IV – Le trajet, il faut y penser !

Pour ne pas négliger ton cheval et rester toi aussi motivé, rien de tel qu’une pension à proximité de ton lieu de vie ou de ton lieu de travail. Veille à ce que la distance soit raisonnable. D’une manière générale, on oublie les trajets de plus d’une heure pour aller monter. Si tu n’as pas le permis, est-ce que les écuries sont accessibles en transport ? 

Pour autant, ne choisi pas un pension par défaut sous prétexte qu’elle est à côté de chez toi. Mieux vaut s’éloigner un peu pour trouver la perle rare.

V –  Et l’encadrement alors ?

Si tu veux prendre des cours, les moniteurs sont-ils suffisamment disponibles ? À quelle fréquence les cavaliers peuvent-ils prendre des cours ? Les coachs présents sur place te conviennent-ils ? Toutes ces questions doivent être prises en compte. Si tu es débutant ou que tu as un petit niveau, un bon encadrement est primordial.
ll faut également savoir que certaines pensions n’acceptent pas que des personnes extérieures viennent donner des cours.

Assure toi qu’il y ait toujours du monde pour surveiller et veiller au bien être des équidés. Echanger avec les autres propriétaires est un bon moyen de savoir s’ils sont satisfaits du personnel et des services proposés.

Enfin, n’oublie pas que tu peux toujours tester un endroit et te raviser par la suite. Le plus important reste ton épanouissement et celui de ton cheval !