Retour

Girl Power : ces cavalières qui ont marqué le monde équestre en 2018 !

Vendredi 8 mars marque la journée internationale des droits de la femme. À cette occasion, Georgette Mag met à l’honneur 6 cavalières qui ont marqué les esprits et le monde équestre cette année.

 

1 – Simone Blum

Lors des Jeux Équestres Mondiaux à Caen, il y a quatre ans, personne n’avait entendu parler d’elle… et pourtant ! L’allemande Simone Blum a marqué les esprits en remportant les championnats du monde de saut d’obstacles à Tryon, en septembre 2018. Avec sa jument de 11 ans DSP Alice, elle devenait ainsi la première femme à remporter les JEM, depuis leur création en 1960. Une belle surprise pour ce couple charismatique qui commençait les Grand-Prix 5* il y a toute juste deux ans.

À vingt-neuf ans seulement, la cavalière a connu une ascension fulgurante ces dernières années. « J’ai du mal à réaliser ce qu’on a accompli », confiait alors la jeune femme à l’issu de son sacre, en septembre dernier.

 

2- Estelle Guillet 

2018 est SON année ! Estelle Guillet, cavalière handisport de l’Equipe de France de para-dressage ne cesse de faire parler d’elle. Disputant son premier championnat en Caroline du nord, à l’occasion des JEM 2018 (rien que ça !), Estelle Guillet se classait 6ème avec une moyenne de  65,698%.
Véritable exemple de force et de détermination, la jeune femme s’était faite remarquer lors du circuit de préparation pour Tryon en juin dernier. Aux côtés de ses coéquipiers  tricolores Cloé Mislin, Vladimir Vinchon et José Letartre, elle s’était imposée dans la Coupe des nations à Somma Lombardo. Un talent à surveiller de très près dans les prochaines années, et compétitions à venir !

 

Crédit : Loïc Baur

3 – Les Bleuettes

Que de succès pour la gente féminine cette année ! Si les adultes cartonnent, les jeunes cavalières ne sont pas en reste. Lors des championnats d‘Europe juniors qui se déroulaient en juillet 2018 à Fontainebleau, c’est une équipe 100% fille qui s’est finalement imposée en concours complet. Composée d’Anouk Canteloup, Chiara Autin, Julie Simonet et Zazie Gardeau, cette girl team fait la fierté de la France cette année.

 

4 – Clémence Petit

Girl power ! Chez Georgette Mag, on aime également mettre à l’honneur des femmes qui bouillonnent d’idées et qui se battent pour les concrétiser et réaliser leur rêve. Clémence Petit a monté son entreprise en 2016. Equimov est une plateforme web qui permet de trouver facilement et rapidement un hébergement, ponctuel ou de plus longue durée pour les chevaux. Cette année, Clémence Petit réalise une très belle levée de fonds; l’une des plus importantes dans le monde équestre. Une véritable girlboss !

 

5 – Isabell Werth

Who run the world ? Equestrian Girls ! Après avoir triomphé l’année dernière à Omaha aux Etat-Unis, Isabell Werth l’a à nouveau emporté lors du mondial de dressage à Paris. Il s’agit de sa quatrième victoire en finale de coupe du monde. Avec son fidèle partenaire Weihegold Old, la cavalière allemande réalisait l’une des plus belles performances avec un score de 90,657 %. Lors des JEM à Tryon, la championne a également effacé la concurrence en se hissant aisément sur la première marche du podium. Isabell Werth est à ce jour l’athlète olympique la plus titrée au monde, tout sport confondu.

 

Crédit : Barre Duks / Phelps Sport

6- Danielle Goldstein

Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle ne passe pas inaperçu sur les terrains de concours. Coiffes ornées de plumes, tenues colorées… l’israélienne, Danielle Goldstein, ose et assume tout. En véritable symbole et modèle d’inspiration, la cavalière de Grand-Prix CSI 5* ne cesse de prôner la tolérance et l’acceptation de l’autre. Si ses performances et son talent ne sont plus à prouver, Danielle Goldstein a pourtant été vivement critiquée ces dernières semaines, pour son style jugé « trop extravagant ».  Soutenue par sa famille et son équipe, elle a tenu à répondre à ses détracteurs sur les réseaux sociaux. Un beau message de tolérance en cette journée internationale des droits de la femme  !