Retour

CSI 3* Montpellier : Félicie Bertrand se hisse à la première marche du podium !

Un mois tout juste après leur victoire fulgurante à Bordeaux dans le Grand Prix 5*, Félicie Bertrand, et sa jument Sultane des Ibis, ont remporté le CSI 3* qui se tenait dimanche 10 mars à Montpellier.

Elles ont une nouvelle fois fait vibrer le public ! Félicie Bertrand et sa jument Sultane des Ibis se sont imposées dimanche 10 mars au terme du Grand-Prix 3 étoiles de Montpellier. La cavalière de 36 ans devient la première femme à remporter cette compétition. Un mois seulement après sa victoire sur la piste bordelaise, Félicie Betrand expose, une nouvelle fois, tout l’étendue de son talent. 

 

Désignée comme la nouvelle « Pénélope Leprévost », la française signe un magnifique double sans faute en 40’11 sur le parcours imaginé et dessiné par Jean-François Morand. S’élançant en trentième position lors de la première manche, le couple s’est hissé sans encombre au dessus des barres à 1,55 malgré un parcours difficile : 

« J’ai trouvé que ce n’était pas un parcours au rabais. Au début ça a été compliqué. Ça a été dur dès le début avec Creta et ça ne s’est pas très bien passé. Mais avec Sultane on se connaît tellement bien. C’est sûrement pour cela qu’on arrive à avoir cette régularité », confiait la cavalière à l’issu de la compétition.

Véritable étoile montante du saut d’obstacles français, ses proches, mais aussi ses concurrents, ne tarissaient pas d’éloges à son égard ce week-end. Pour le sélectionneur de l’équipe de France, Thierry Pomel « Félicie a toutes les capacités pour aller loin ».

 

Photo : Photographes & Co

Une finale haute en couleurs

Jusqu’à la fin de l’épreuve, suspens et adrénaline étaient au rendez-vous sur la piste et dans les gradins montpelliérains. Parties en avant dernière position sur le barage, Félicie Bertrand et Sultane des Ibis ont devancé de justesse (deux centièmes de secondes) Harold Boisset et T’Obetty du Domaine. Le cavalier montpelliérain monte finalement sur la deuxième marche du podium avec un temps de 40’13, suivi de Julien Anquetin et Gravity Of Greenhill.  Un trio de tête 100% français ! 

De leur côté, Raphael Goehrs et Victorio des Frotards signent le chronomètre le plus rapide. Mais avec quatre points à l’arrivée, le cavalier se classe à la cinquième place de ce Grand-Prix.  L’espagnole Pilar Lucresia Cordon se classe, quant à elle, à la sixième place du Grand- Prix.

 

Crédit photo de couverture : Tiziana Annesi

 

À lire également :