Une saison avec Hilton Herbs I Episode 1

Pour ce premier épisode, nous sommes partis à la rencontre d’Alice et Rhapsodie, ainsi que Tara et Colombe. Les deux cavalières nous expliquent comment elles ont pu améliorer le confort de leurs juments avec Hilton Herbs.

 

 

Commande sur le site https://www.hiltonherbs.fr/ avec le code « GM15 » = 15% de remise sur TOUT !

 

LA RELÈVE #29 : Lucas Fournier

Cette semaine nous sommes partis à la rencontre de Lucas Fournier. Médaillé de bronze aux championnats de France des As juniors, ce jeune toulousain représentera la France lors du CSIO d’Opglabbeek dans quelques semaines.

 

5 bonnes raisons de sortir en extérieur, même quand il pleut !

Pas de soleil à l’horizon ? Trop moche ? Trop froid ? Fini les excuses. Pour te motiver à abandonner le manège, on te donne 5 bonnes raisons de sortir en extérieur, même quand il pleut !

On a toutes tendance à délaisser les balades dès que l’hiver pointe le bout de son nez… En effet, on pense souvent – à tord – que les trottings et les sorties en plein air sont réservés à l’été. Mais parce que tu n’es pas en sucre et que trois gouttes d’eau n’ont jamais tué quelqu’un, voici cinq bonnes raisons de sortir en extérieur même quand il pleut.

1- Varier le travail du cheval

Sortir en extérieur ne signifie pas forcément partir en randonnée avec des rênes longues. C’est aussi un excellent moyen de travailler ta monture, tout en élargissant le champ des possibilités. Evoluer en terrains variés permet ainsi de renforcer la musculature du cheval et de le préparer à l’effort. Les trottings sont, par exemple, un bon exercice pour améliorer la forme et le cardio des équidés. Parfait pour préparer une compétition, non ? 

Et puis, on ne va pas se mentir… travailler dans un autre cadre c’est quand même plus sympa ! Varier les exercices, casser le côté répétitif des séances en manège ou en carrière… Rien de tel pour contrer l’ennui et la routine qui s’installe peu à peu.

2- S’aérer l’esprit

Sortir en extérieur est idéal pour décompresser, changer du quotidien parfois stressant, et se reconnecter avec la nature (rien que ça !). Si le soleil n’est pas au rendez-vous, rien n’empêche de partir en balade lorsqu’il fait gris et froid. Après tout, qui a dit qu’il fallait attendre l’été pour randonner ?

Partir en balade c’est aussi profiter et lâcher prise. Oublié la rectitude et le cheval dans ses rênes ! Parfois, cela fait du bien de se recentrer sur l’essentiel : nos sensations et notre plaisir de partager un moment privilégié avec notre petit protégé.

3- Sortir de sa zone de confort

Vaincre ses peurs, se dépasser. Encore trop de cavaliers s’interdisent le plaisir d’une balade, par crainte de tomber ou de perdre le contrôle de leur monture. Encore une fois, rien ne vous oblige à partir seul (au contraire !) ou à trotter et galoper. Un petit tour au pas reste toujours plaisant, tant pour le cheval que pour le cavalier.

A terme cela permet d’apprendre à gérer le stress et de prendre confiance en ses capacités. Une technique radicale pour vaincre un stress envahisseur lorsque l’on se retrouve dans un environnement étranger !

4- Désensibiliser sa monture

Le vent, un oiseau qui s’envole, un cycliste qui te suit d’un peu trop près; voilà une excellente école pour désensibiliser un jeune cheval ou un petit peureux. Les divers aléas rencontrés sur un sentier de randonnée permettent de vérifier que ton poney est concentré, et attentif à tes demandes. Il s’agit d’un bon apprentissage pour faire abstraction de tout ce qu’il se passe autour de vous : les promeneurs, leurs animaux, le bruit, etc. Voilà un entrainement idéal si tu souhaites sortir par la suite en compétition, ou simplement lorsqu’un élément vient perturber une séance à la maison. 

5- S’ouvrir à de nouvelles disciplines

Pourquoi ne pas essayer une nouvelle discipline comme le TREC, le cross ou encore le polo ? C’est l’occasion de sortir des sentiers battus et de découvrir une nouvelle activité.  Si l’obstacle reste ton dada, le cross apparaît comme une bonne alternative : passer du temps en extérieur, évoluer au grand air tout en abordant des contre-hauts, des gués ou des obstacles naturels. À partir du Galop 5, une épreuve de cross est d’ailleurs obligatoire pour obtenir l’examen.

Alors convaincue ? Terminé le confinement dans le manège, on met les pieds (et les sabots) à l’extérieur !

[FOOD] Un chocolat chaud réconfortant

C’est le retour du mauvais temps et du froid. Pour te réchauffer et te motiver à sortir, on te propose la recette d’un délicieux chocolat chaud maison.

La recette (pour 2 personnes) :

  • 100 g de chocolat noir pâtissier
  • 50 cl de lait demi-écrémé
  • 1 cuillère à soupe de crème fraîche épaisse
  • 1 cuillère à soupe de sucre roux
  • Extrait de vanille
  • Pincée de cannelle

Mettre le lait à chauffer dans une casserole, à feux doux.

Pendant ce temps, casser le chocolat en morceaux.

Une fois que le lait est tiède, ajouter le chocolat pour le faire fondre. Attention à bien mélanger pour éviter la formation de grumeaux.

Une fois le chocolat fondu, ajouter le sucre, l’extrait de vanille et une pincée de cannelle (à ajuster selon les goûts).

Verser le tout dans un mug, ou un thermos pour emmener votre boisson aux écuries.

Première fois en CSI : mode d’emploi

Vous voulez participer pour la première à un CSI (concours de saut international) ? Voici un mode d’emploi de tout ce qu’il savoir pour ne pas être perdu dans ce nouveau monde. Car oui, le CSI est un peu différent du concours national que l’on a l’habitude de faire tranquillou le dimanche et demande un poil plus d’organisation.

PS: cela s’applique aussi pour le dressage et le complet

Partie 1 : L’engagement

Pour cela, on se rend sur le site de la FFE, dans son espace perso. Tout se passe dans cet endroit !
Il faut tout d’abord avoir sa licence amateur ou pro FFE à jour.
La deuxième étape est de faire un enregistrement FEI pour soi et son cheval, à renouveler chaque année sur le site de la FFE, toujours dans son espace personnel.
Prix enregistrement FEI cavalier : 20 euros
Prix enregistrement FEI Cheval: 20 euros
Le mieux est de demander en même temps le passeport FEI de son cheval si jamais vous prévoyez de participer à des concours en dehors de France (ne pas s’y prendre à la dernière minute car il faut envoyer le livret de son cheval par courrier à la FFE qui nous le renvoie ensuite avec le passeport FEI. Comptez minimum 48h pour le renvoi). Attention au signalement de votre cheval sur son carnet car il est obligatoire pour obtenir la délivrance du passeport.
Prix passeport FEI : 200 euros
Rien de très compliqué donc, mais il faut y penser.
Pour les concours en France, il vous reste ensuite à vous engager classiquement sur la FFE. Le prix est souvent autour de 400 euros par cheval avec le box compris (hors concours Longines). Pas besoin donc de réserver un box, il l’est automatiquement.
Pour les concours à l’international donc en dehors du territoire français, dans un premier temps il faut faire une demande directement à l’organisation du concours qui vous donnera les conditions et prix pour participer. Les prix varient beaucoup selon les concours.
Sur le site de la FFE sur la page d’engagement du concours, il faut faire ensuite une demande de participation qui devra être acceptée (elle le sera si vous vous êtes bien inscrit auprès de l’organisateur du concours).
Attention de ne pas attendre la dernière minute pour s’engager car si la participation est tardive, il y a une pénalité de 50 euros sur le site de la FFE pour traiter la demande, au lieu de 4 euros.
Pour le choix des épreuves, elles sont classées du plus petit niveau au plus haut, de 1 à 5 étoiles. Il n’y a pas de différence entre les amateurs et les pro.
Les CSI 1* ont des épreuves allant généralement de 1m10 jusqu’à 1m30 mais il n’y a pas de règles. Il faut donc bien se renseigner sur le programme officiel du concours. Dans une catégorie, on retrouve un small tour, un médium tour et un big tour, permettant de jongler sur les hauteurs tout au long du concours. Mais encore une fois, ce n’est pas une règle, chaque concours a son organisation.

Partie 2 : L’organisation avant le concours

Les épreuves d’un CSI durent 3 jours (généralement du vendredi au dimanche) mais démarrent parfois plus tôt selon l’épreuve dans laquelle on s’est engagé. Il faut donc bien regarder le planning en avance !
Partir 4 jours en concours, ça ne s’improvise pas. En plus de tout le matériel habituel, selle, filet, protections… il y a aussi tout le matériel d’écurie pour s’occuper de son cheval et son box.
Voici une petite liste de survie pour bien préparer son matériel:
• Malle de concours (le graal du globe-trotteur de compétition)
• Seau pour faire les cuirs
• Savon à cuir
• Eponges
• Porte filet
• Porte selle
• Pieuvre à filet
• Brouette
• Balais
• Fourche
• Fourche à copeaux
• Seau à eau (idéalement 2 par cheval)
• Mangeoire
• Doseur
• Tenture de box
• Porte de box
• Accroche couvertures
• Marche Pieds
• Chaise pliante
• Chiffon
• Foin
• Granulés
• Sac de pansage
• Numéro de compétition
• Couvertures (chemise, séchante, grosse chemise, couvre reins…)
Après pas de panique si vous avez oublié quelque chose, il y a très souvent sur le concours des boutiques qui sont très bien équipées niveau matériel de concours.

Partie 3 : L’arrivée sur le concours

Quand on arrive sur le concours, ça peut être un peu la panique si on ne connait pas trop… mais respirez un bon coup car on vous donne les différentes étapes pour être aussi à l’aise qu’un vrai pro !
La première étape est de se rendre à l’accueil des écuries pour récupérer le numéro de box de votre cheval afin de l’installer tranquillement.
La deuxième étape est de décharger votre camion pour ensuite le garer dans la zone dédiée.
La troisième étape est de se rendre au bureau des cavaliers pour récupérer le numéro de compétition de votre cheval ainsi que vos accréditations. Profitez en pour vous engager sur l’épreuve du lendemain.
La quatrième étape est d’installer votre matériel.
La cinquième étape est de se rendre à la visite vétérinaire. Chaque CSI démarre par une visite vétérinaire obligatoire de chaque cheval afin de contrôler l’identification du cheval, ses vaccins et qu’il ne boite pas. Il ne faut pas oublier de mettre le numéro d’identification de votre cheval sur votre filet, coté gauche. Il est indispensable dès que votre cheval sort du box, tout au long du concours. Emmener avec vous aussi son carnet, il sera récupéré au moment de la visite vétérinaire et vous sera rendu au moment du départ.
Une fois que la puce du cheval et les vaccins sont vérifiés, on va vous faire trotter sur une piste (on démarre toujours à gauche de la piste) afin de détecter des boiteries. Si tout est bon, vous repartez de la piste sans votre carnet.
La sixième étape est la découverte de la piste. Vous aurez souvent l’occasion, la veille du concours de monter sur la piste du concours sans obstacle pour la faire découvrir à votre cheval.
Ça y est, vous avez fait vos premiers pas sur un CSI ! Pas trop dur non ?
Sachez que vous pouvez acheter sur le concours foin, paille et copeaux. Pratique quand on a pas beaucoup de place dans le camion.
On trouve ce service généralement dans les écuries avec livraison directement au box. Pas besoin de payer immédiatement, tout se fait à la fin du concours au moment de récupérer le carnet.

Partie 4 : Les épreuves

Tout d’abord, n’oubliez pas d’engager la veille pour le lendemain dans l’épreuve de votre catégorie. Il faut le faire tous les jours, souvent avant 18h. Il est possible de jongler entre le small tour/medium tour/big tour de sa catégorie.
L’attribution du numéro de passage se fait la veille au soir avec les horaires des épreuves. Les numéros de passage sont donc différents chaque jour. Vous pouvez retrouver ces informations sur le site du concours, sur https://online.equipe.com/ ou http://www.longinestiming.com/#!/equestrian/ pour les concours Longines.
Le jour J, il faut bien penser à mettre le numéro de son cheval (coté gauche, sur le filet, tapis…).
Tout se passe ensuite comme un concours classique, c’est à vous de jouer !

Partie 5 : Le départ

On est dimanche, vous avez fini vos épreuves, il est temps de rentrer à la maison.
Afin de pouvoir quitter le concours, il faut récupérer le carnet de son cheval et régler les extras (foin, paille, copeaux).
Si vous avez gagné des gains, selon le concours, soit il sera directement versé sur votre compte FFE ou bien ils vous seront versés sur le concours.
Les affaires sont donc rangées, le cheval monté dans le camion, voilà vous avez participé à votre premier CSI avec qu’une seule question en tête : à quand le prochain ? Car oui, c’est addictif !

Chic & Cheap #7 : Une séance de travail à pied avec Anouk et Vassal !

Pour ce nouveau Chic and Cheap, c’est Anouk qui nous présente une tenue pour travailler à pied ! Elle nous présente, avec Vassal, un ensemble à moins de 75€ !

Les beaux jours reviennent doucement mais surement et Anouk en profite pour jouer un peu avec son poney Vassal en carrière. Une tenue sobre mais avec des strass, c’est tout ce qu’on aime !

 

Pour son budget de 75€, Anouk a trouvé :

  • Pantalon bleu à grip, Fellini — 55€ (à retrouver sur les salons et événements de la marque)
  • Licol ethologique, Etho Chic — 9€ (à retrouver sur instagram @etho_chic)
  • T-shirt bleu marine, Stübben | T-shirt bleu semblable, H&M — 9,90€

Soit une tenue de travail à pied pour un total de 73,90€ ! #DéfiRéussi

 

À voir aussi :