Longines Equita Lyon, concours hippique international : Le best of !

Si vous étiez à Lyon Eurexpo la semaine dernière, vous avez sans doute de belles émotions à partager. Pour les autres (et les têtes en l’air) voici le récap’ du Longines Equita Lyon, concours hippique international !

Pour son édition spéciale 25 ans, l’évènement équestre de l’année est revenu pour cinq jours d’animations, de sport et de découvertes. Zoom sur un anniversaire royalement célébré :

Et de deux pour Martin Fuchs

En 2019,  le cavalier Suisse a gardé sa place de leader de l’année précédente en montant sur la plus haute marche du podium du Grand Prix Coupe du Monde Longines FEI de saut d’obstacles. Indétrônable, en selle sur son gris Clooney 51, Martin Fuchs a fait s’incliner les 39 autres cavaliers au départ de l’épreuve. Gagner une fois n’était pas suffisant : le couple a su rejouer la scène un an après avec un barrage à la perfection. Preuve qu’on ne change pas une équipe qui gagne !

l’Américaine Jessica Springsteen et le Belge Pieter Devos ont très brillamment complété le podium; tandis que le premier Français, Julien Épaillard, terminait cinquième avec Queeletta.

France is on fire !

Quoi de mieux pour terminer la première des deux belles soirées du Concours hippique International du Longines Equita Lyon qu’une victoire de Kevin Staut ? Rêve réalisé, au sein du classement du Grand Prix Longines le vendredi soir ! Associé à sa jument de onze ans, Urhelia Lutterbach, le cavalier a de nouveau fait une démonstration de vitesse, maîtrise et rigueur. Une Marseillaise méritée, qui a fait plaisir à tout le monde et annonçait une fin de semaine en fanfare !

Alexis Deroubaix et Timon d’Aure ont également assuré le show en montant sur la deuxième marche du podium.

Du Jumping… mais pas que !

Le Jumping est certainement la discipline reine du Longines Equita Lyon, mais la FEI Dressage World CupTM Grand Prix Freestyle presented by FFE Generali était aussi un temps fort mémorable. Contre toute attente (et sans réel suspens) la victoire revient à l’Allemande Isabell Werth (comme en 2018, 2017 et 2016…) Le succès appelle… le succès !

En attelage, le Driver Australien Boyd Exell a impressionné un public fasciné par la puissance, la vitesse et la précision de ses 4 chevaux.

Côté salon, les visiteurs ont pu flâner dans les longues allées et, au choix, faire leur shopping, des découvertes et des rencontres. Parfois même… les trois !

Peyo, le cheval qui accompagne les personnes en fin de vie dans les hôpitaux, doté d’une sensibilité folle, était présent avec son propriétaire et président de l’association « Les sabots du cœur ». Hassen Bouchakour a fait découvrir les facultés cognitives hors du commun de son étalon tout au long de la manifestation. Un beau moment.

Et pour les start up ? La jeune entreprise lauréate est L’Armure Française, fabricante de dorsales colorées façon polo de concours ! Car, on ne peut pas ignorer que la protection du cavalier est au centre des priorité. Elle aura donc droit à son stand l’année prochaine.

https://www.facebook.com/larmurefrancaise/posts/779294435836918?__xts__[0]=68.ARDJX1WBAGxGmN49Abvq_0gZZ5RIGQWVleamt91pwFwVeiSlafAQtPRN29o29k2PwJlFLH6pwOSk7CaervCG9HlXuW3x1CdOyxAYxN2QsHBIC1NzjhjYpnoUQBpMIvQ9H9LgTIgpc1cScjqlvNAboUYSH-kRRq7dSHIZiVSbwlZdkTC4iEnOYNuplLmO91h7AnTGSLTMv9Y16guWh0sYCS-bk3mtckjfQfaKkNyF7k1tPC4q6mEknsN1aK-9Yed6SpeCU-VVS6c9wojUd3egsP7XvJB0-0yjMHtV3ob0SN3Npzw1RdCteViBU3JkNy-uZakIjIMw_gRGVomhL3-xrC8&__tn__=-R

Alors, rendez-vous pour les 26 ans d’ Equita Lyon ? 

Equirodi Market : un vide sellerie… dans ton ordi !

Vous souffrez d’une (légère) tendance à accumuler et votre sellerie se transforme brin de paille par brin de paille en vide grenier ? Equirodi sort sa Marketplace 100% équitation : et ça, c’est une bonne nouvelle pour vous !

C’est bien connu : quand on est cavalier, un équipement de base est requis. Un pantalon, des bottes, une bombe. C’est une bonne base. Pourtant, nous avons vite tendance à transformer ce « package en milieu hostile » en caverne d’Ali Baba. Un ou deux « Sésame, ouvre toi » prononcés devant la porte automatique d’une boutique d’équitation et notre garage se change en chemin de randonnée, où il faut lentement enjamber les montagnes de tapis pour espérer accéder à la portière de la voiture.

Des fois, regarder cette accumulation de cordelettes et passepoils a comme un effet thérapeutique. Genre, cette fois où vous avez fait éliminé sur le deux. Et puis, soudain, ça devient une énorme source de stress. Surtout quand votre Selle Français ne rentre plus dans sa sangle en 115.

Que vous ayez envie de vendre votre doudoune sans manche, besoin de vous débarrasser de votre selle plus adaptée où léguer (non sans peine) votre époussette en satin, il existe un endroit pour vous faciliter les choses !

Et bonne nouvelle : même pas besoin de vous déplacer, ça se passe directement devant votre ordinateur ou votre smartphone.

Equirodi, plateforme de petites annonces du cheval depuis 2006, vient de lancer sa Marketplace : Equirodi Market.

Si vous avez envie de vendre un produit, rien de plus simple. Il vous suffit de prendre une photo, poster votre annonce, le site s’occupe du reste ! Une fois que votre matériel est vendu, vous pouvez confirmer l’achat et l’envoyer. Une fois la commande bien réceptionnée par l’acheteur, l’argent est versé sur votre portefeuille Equirodi Market. Vous pouvez ainsi l’utiliser pour acheter autre chose ou verser le montant sur votre compte en banque.

Si, au contraire, vous avez eu un coup de coeur, vous pouvez l’acheter (comme sur un site marchand classique). Le paiement est sécurisé, rapide et simple. Il ne reste plus au vendeur qu’à confirmer la vente et vous envoyer le produit. En plus, la protection acheteur vous permet de renvoyer le colis dans les 48h si vous changez d’avis ou si l’article ne vous convient pas. Si vous achetez une selle, vous disposez de 7 jours d’essai. La plateforme est 100% satisfait(e) ou remboursé(e) ! 

Good news : vous pouvez profiter d’une remise de 5% sur votre première commande avec le code « georgette » !

En plus, en ce moment si vous déposez 3 articles (matériel/selle) ou plus, vous pouvez gagner des places pour Equita Longines, le Salon du cheval de Lyon ! Alors, envie de faire de bonnes affaires ou vider votre sellerie ? Rendez-vous sur Equirodi Market

PS : attention, c’est un poil (d’encolure) addictif ! On vous aura prévenu… #ShoppingCompulsif

« Le handicap n’est pas la fin d’une vie », Camille Jaguelin

Né en 1999, Camille Jaguelin a eu un accident vasculaire cérébral (AVC) deux mois après sa naissance. Aujourd’hui, le jeune homme âgé de 19 ans a un déficit de la force musculaire de la partie droite de son corps. Un handicap qui ne l’empêche pas de vivre ses rêves.

Il nous a parlé de ses objectifs en équipe de France, ses prochaines échéances et son plus beau souvenir…

Georgette Mag : Comment avez-vous croisé la route des chevaux ? 

Camille Jaguelin : À l’âge de 7 ans, pour ma rééducation, je n’avais que 2 choix sportifs : natation ou équitation. Après avoir essayé la natation, j’ai finalement choisi l’équitation. À cheval, j’ai la sensation « que du bonheur ». Monter est une passion, un leitmotiv. Je ne ressens pas toujours mon handicap, certains exercices peuvent être ou paraître difficiles au premier abord et pas en adéquation avec mon handicap, mais avec le temps j’ai appris à trouver mon équitation pour finalement arriver à l’exécuter.

G.M : Parlez-nous parler de votre cheval de tête …

C.J : Wimke, ma jument, est âgée de 15 ans. Ma famille l’a achetée après avoir fait les stages de détection de l’équipe de France de para-dressage, il y a maintenant trois ans. Pour intégrer officiellement l’équipe, il me fallait une jument expérimentée. Dès le début, elle a compris que j’avais une faiblesse côté droit mais je l’ai canalisée. J’ai un lien très particulier avec elle, ensemble nous avons fait les championnats d’Europe en 2017 à Göteborg. Elle m’a également offert ma première victoire internationale.

 

G.M : Quand avez-vous intégré l’équipe de France ? 

C.J : En 2017, j’ai fait mon premier international à Deauville en Mars. Et, cette même année j’ai fait retentir La Marseillaise en Italie et participé aux championnats d’Europe de Para dressage.

G.M : Vous êtes un jeune cavalier au haut niveau, comment vous sentez-vous ? Avez-vous l’impression de donner une nouvelle vague aux épreuves para-dressage ? 

C.J : C’est sûr, 19 ans c’est jeune. Mais je me sens bien, très bien même je dirais ! je ne sais pas si je suis une nouvelle vague, mais je fais effectivement parti des jeunes cavaliers mondiaux. C’est chouette, cela veut dire que je vais pouvoir participer à plein de grands rendez-vous européens, mondiaux et paralympiques.

G.M : Avez-vous déjà eu des moments de faiblesse à cheval ? Qu’est-ce-qui vous a poussé à ne rien lâcher ?

C.J : Oui bien sûr, quelle que soit la discipline, l’équitation est un sport exigeant. Pour ne rien lâcher, il faut d’abord avoir l’envie. Il ne faut jamais sous-estimer ou douter de la motivation des personnes. Puis, le soutien de mes parents, ils ont beaucoup investi et ils se sont beaucoup investis.

G.M : « Mon Handicap, la Force de mon avenir » est votre slogan, pouvez-vous nous l’expliquer ?

C.J : Il est même tatoué sur mon bras droit ! Ce qu’il exprime est très simple : le handicap n’est pas la fin d’une vie. Il se peut même que ce soit le début d’une merveilleuse aventure humaine et sportive, paradoxalement une opportunité. Ce slogan, je l’ai voulu pour moi mais aussi pour d’autres personnes car si cela donne de l’espoir, de l’envie à d’autres cavalier(ères) en situation de handicap d’aller vers le haut niveau ou même juste se faire plaisir à cheval alors ce sera déjà une victoire ! Je suis né avec mon handicap donc je ne sais pas comment c’est autrement. C’est une énorme différence parce que je me sens comme quelqu’un de valide si vous voyez ce que je veux dire. Pour moi, c’est une opportunité ; celle de m’avoir permis d’aller au haut niveau, de représenter mon pays sur de grandes échéances.

G.M : Quels sont vos objectifs à venir ? 

C.J : PARIS 2024 est sans conteste l’objectif le plus important, pas seulement pour y participer mais je souhaite, sans prétention, y être médaillé. Ce serait formidable en France devant notre public. Également, je suis diplômé du DEJEPS, alors enseigner fait partie de mes objectifs.

G.M : Racontez-nous votre plus beau souvenir à cheval …

C.J : Lors des championnats d’Europe, mon père m’avait accompagné, et quand je suis sorti du rectangle j’ai vu qu’il pleurait ! Il était ému et fier, j’ai réalisé ce que cela représentait pour mes parents c’était probablement un des plus beaux moments de leur vie.

Crédit photo : D.R

TRITEC 14 : le produit anti-insectes qui fait mouche

Aaaah l’été, ses bras qui se découvrent, ses séances à la fraiche, ses longues balades dans les champs et… ses insectes qui paralysent ton cheval d’énervement ! Heureusement : TRITEC 14 met fin au calvaire une bonne fois pour toute.

Qui n’a jamais été confronté à une horde de taons en trotting, si agressifs qu’ils arrivent à te piquer même à travers le pantalon ? Imagine l’agacement de ton cheval qui possède une peau beaucoup plus sensible que la tienne. Une mouche se pose et, déjà, c’est parti pour une bonne longueur de sauts de mouton !

Nous, cavaliers, les insectes on les supporte… plus ils volent loin de notre épiderme et de celui de notre monture !

Tu as tout essayé : les recettes de grand-mère, les papiers collants (et moches) sur tout le tour du box, les couvertures intégrales et même les incantations vaudou. Pourtant, rien n’y fait : ton cheval attire les moustiques comme un verre de sirop à la fraise.

J’ai une bonne nouvelle pour toi : la marque Farnam, leader depuis plus de 70 ans sur le marché américain des produits de soins et compléments alimentaires pour équidés, a peut-être dans ses étagères LE produit miracle.

Parmi ses grands classiques, le RED CELL (complément à base de fer), le LASER SHEEN (démêlant-lustrant) ou encore le TRITEC 14. C’est ce dernier qui nous intéresse aujourd’hui !

VOUS, NE PASSEREZ, PAS !

La gamme a été spécialement formulée pour repousser les taons, tiques, mouches et autres insectes susceptibles d’embêter ton cheval durant l’été. Il suffit de cinq pulvérisations maximum et le produit est efficace pendant 14 jours ! Il ne tâche pas les tissus et a une odeur agréable, c’est toujours un plus.

C’est très économique (tu peux aussi acheter un bidon pour recharger ton pulvérisateur) et radical : Adios les mousticos !

TRITEC 14 est disponible chez les revendeurs de la marque Farnam.

& toi, tu l’as déjà essayé ?

À voir aussi :

– Cet article a été rédigé en partenariat avec Pommier Nutrition 

#LAMOTTE2019 I L’or des AS

Ce week-end les meilleurs cavaliers poney se donnaient rendez-vous à Lamotte Beuvron pour les Championnats de France 2019. Ilona Mezzadri a remporté a remporté l’As poney Elite Excellence avec Callas Rezidal Z. Enora de Vienne a remporté le dressage As poney Elite. Le couple Lisa Gualtieri et O Ma Doue Kersidal s’est quand à lui imposé en CCE sur l’As Poney Elite Grand prix.

 

 

 

 

5 raisons d’aller au GENERALI Open de France 2019 !

Plus que quelques jours avant les championnats de France Poney et Club ! Voici quelques raisons de débarquer au Parc équestre fédéral de Lamotte-Beuvron ces prochaines semaines :

Pendant 18 jours, 2 000 clubs et 15 000 cavaliers accompagnés de leurs poneys seront présents pour LE rendez-vous sportif de l’année ! Crème solaire, casquette, pantalon blanc sans oublier ton cheval, hop c’est parti !

  • Il peut faire très… très chaud

Lamotte, c’est tout ou rien ! Cette année, la météo prévoit un grand soleil avec environ 28 degrés. Dans ton sac : crème soleil et casquette au rendez-vous ! Dans le coffre de ta voiture : un ventilateur. S’il y a une prise d’électricité, branche le dans un coin du box de ton poney. Il ne pourra que te remercier !

  • Avoir un porte-monnaie bien rempli

De la compétition oui mais aussi des allées pour les exposants ! Tu ne vas pas y échapper…. Plus de 130 boutiques seront présentes pendant la semaine Poney et club. Autant te dire qu’il y a de quoi refaire la garde-robe complète de ton poney ainsi que la tienne. Et si tu n’achètes pas un nouvel équipement, ce sera sans doute des photos de tes parcours qu’auront immortalisés PSV ou Maindru, les photographes officiels de l’événement.

  • Devenir un campeur 5*

Tout le monde n’a pas le privilège de dormir dans des gîtes et hôtel à proximité. Mais d’autres auront la chance de dormir à quelques pas de leur chevaux. Camping, barbecues, fous rires,… qui va monter sa tente le plus rapidement cette année ?

  • À cheval pour lever la coupe !

Non, non, non, tu n’as pas galéré à te qualifier pour rien ! Concentration maximale, esprit de guerrier/guerrière, tu n’oublies pas un obstacle ou une figure de ta reprise… GO GO GO à cheval pour briguer le titre de Champion(ne) de France !

  • … Et surtout se faire plaisir

Le Generali Open de France est une compétition mais l’équitation est un sport où le plaisir et l’envie priment. Alors, profite du soleil, de tes amis, de ta famille et surtout de ton amour du cheval !

Alors, tu as hâte ? 

Horseball : Retour sur le championnat de France féminin

Du 14 au 16 juin, 60 équipes de Horseball se sont retrouvées à EquiVallée, au Haras national de Cluny. Les meilleures joueuses sont venues y disputer les finales du championnat de France féminin.

La 42ème édition du championnat de France féminin s’est achevée dimanche dernier au Haras national de Cluny, en Bourgogne. 380 cavalières sont venues de toute la France pour tenter de remporter le titre tant convoité. Des catégories Amateur jusqu’à Pro Elite, une trentaine de matchs se sont disputés tout au long de ces trois jours. Retour en images sur ce week-end de grand sport :

 

 

L’équipe de Loire sur Rhône est championne de France PRO ELITE FEMININE 

 

L’équipe de Luneville Grand Est est championne de France PRO FEMININE

 

 

L’équipe de Le Blanc est championne de France AMATEUR ELITE FEMININ

 

L’équipe de Chambly est championne de France AMATEUR 1 FEMININE

 

L’équipe de Mas de Cournon est championne de France AMATEUR 2 FEMININE

 

L’équipe de Avignon Equisudformation est championne de France AMATEUR 3 FEMININE

 


L’équipe de Miribel est championne de France AMATEUR 4 FEMININE

L’équipe de Auchy les Mines est championne de France CRITERIUM 1 FEMININE

 

 

Pauline Jeanson et Bisou Miss pour l’équipe de Luneville Grand Est sont élues Meilleur couple Cheval

/ Cavalière du week-end

 

L’équipe de France Ladies 2019 dévoilée

À l’issu de cette compétition, le sélectionneur de l’équipe national a annoncé la composition de l’équipe de France Ladies 2019. Elle est composée de :

Magalie Denis sur Delano (Montpellier / Pro Elite Féminine)
Margaux Bouchery sur Bahamian Box (Meurchin / Pro Elite Féminine)
Valentine Descamps sur Unoria (Meurchin / Pro Elite Féminine)
Eve Segear sur Le Quercy (Loires sur Rhône / Pro Elite Féminine)
Roxanne Dubois sur Domancy (Salon de Provence / Pro Elite Féminine)
Emma Boudinaud sur Akrene (Salon de Provence / Pro Elite Féminine)
Lisa Bourdon sur Vacaciones (Hauteville / Pro Féminine)
Cécile Guerpillon sur Pamela de Lalo (Montpellier / Pro Elite Féminine)

 

Les cavalières défendront les couleurs de la France en Août prochain, du 12 au 17 à Ponte de Lima, au Portugal.

Crédit photo : Emma Prinz X Equivallée / Avec communiqué de presse

 

Eric Lamaze, entre victoires et émotions à Spruce Meadows

Ce week-end, Chacco Kid a offert l’une de ses plus belles victoires à Eric Lamaze atteint d’une tumeur au cerveau. Pour la troisième fois de sa carrière, le canadien a remporté le Grand Prix du CSI5* de Spruce Meadows, au Canada.


Une victoire remplie d’émotions !
À cheval sur Chacco Kid, le cavalier de 51 ans a remporté le premier Grand Prix de la série d’été de Spruce Meadows, à Calgary, au Canada. Il n’a mis aucune barre au sol et s’est imposé en 46’25s devant Steve Guerda et Albfuehren’s Bianca. Il n’avait pas remporté ce Grand Prix depuis huit ans. Cette victoire était avec son fantastique Hickstead.

« À un moment, ce n’était plus qu’un rêve pour moi de revenir ici à Spruce Meadows et d’y participer, mais grâce à l’aide et au soutien de mes amis, comme Steve, de mes clients, du staff et de personnes du monde entier, ce rêve est devenu réalité et cette victoire n’est que la cerise sur le gâteau » a déclaré le canadien Eric Lamaze, ému, en conférence de presse.

À noter que plus tôt dans le week-end, Eric Lamaze avait déjà remporté une épreuve à 1,50m avec Fine Lady 5.

Le cheval comme thérapie

Vous souvenez-vous ? Il y a quelques semaines, Georgette Mag vous a raconté l’histoire de ce cavalier canadien. Au micro de RMC Sport pour l’émission Horse Série, Eric Lamaze avait annoncé, pour la première fois, publiquement être atteint d’une tumeur au cerveau depuis un an et demi.

La maladie est un perpétuel combat. Avant de prendre le départ de cette épreuve, Eric Lamaze n’imaginait pas monter sur la première marche du podium : « Cela montre ce qu’un bon cheval peut faire pour vous. Quand vous n’avez pas la force de lutter en vous, ils se battent pour vous », a-t-il évoqué.

Le soutien Suisse

Premier au rang mondial, Steve Guerdat a mentionné qu’il n’aimait normalement pas être battu et être deuxième. Pourtant, quand il a vu marqué « deuxième » sur le panneau d’affichage, le cavalier a été très heureux qu’Eric Lamaze ait gagné.

« Il est une inspiration pour nous tous, et je pense que les gens ne réalisent pas vraiment tout ce qu’il a fait. Je pense qu’aujourd’hui, il aurait été un héros en réalisant simplement un bon parcours, mais de là à gagner ! Je n’ai pas de mot. On parle toujours de héros dans d’autres sports, en football, en tennis ou en Formule 1, mais je crois que personne n’a fait ce qu’il a fait. Je l’ai vu il y a quelques mois, et je n’aurais jamais cru qu’il pourrait gagner un Grand Prix comme cela. Aucun athlète n’a probablement fait autant que lui », s’est livré le Suisse, fidèle ami d’Eric Lamaze.

 

Pour retrouver la conférence de presse dans son intégralité :

 

https://www.facebook.com/OfficialSpruceMeadows/videos/450110829141507/

 

Crédit photo : Archive d’Eric Lamaze au Jumping de La Baule 2019 / Georgette Mag

[VIDEO] Professeur Papillon Z

L’année dernière, le crack de Jérome Guéry Papillon Z a tiré sa révérence à la compétition internationale. Pourtant ce week-end , il était de retour sur les terrains avec un tout autre cavalier.

Âgé de dix-sept ans, le gris est devenu maître d’école ! Il a refait apparition en concours à l’école d’équitation de Gesves, en Belgique, le week-end dernier. Cette fois-ci, ce n’était pas avec le cavalier belge Jérome Guéry mais avec son fils Mathieu. La dernière participation à une compétition internationale de Papillon Z remonte au CSI5* de Hong Kong en février 2018.

Toujours en grande forme et au physique remarquable, Papillon Z a répété ses gammes avec Mathieu Guéry. Le couple s’est classé quatrième de son épreuve.

https://www.instagram.com/p/ByNPTaio_wX/

 

“C’est avec énormément d’émotion et beaucoup de joie qu’hier, mon fidèle Papillon a fait son premier parcours avec Mathieu au terme duquel ils finissent quatrièmes. Voir mon cheval de cœur avec mon fils est une émotion incroyable ! Merci papi…”, a publié Jérome Guéry sur ses réseaux sociaux.

Son fils y a ajouté un commentaire : « il y a encore beaucoup de progrès à faire…mais je crois que j’ai deux bons profs. merci papi, merci papa ».

CSIO5* Saint Gall : le doublé de la France

Déjà vainqueurs l’an dernier dans la Coupe des nations de Saint Gall, les bleus réitèrent et s’offrent un doublé !

Ce week-end, la Suisse a accueilli le CSIO5* de Saint Gall, étape qualificative pour les championnats d’Europe à Rotterdam et les Jeux Olympiques de Tokyo. La Coupe des nations s’est déroulée hier après-midi sur la piste en herbe de Saint-Gallen. Huit pays ont pris le départ de ce parcours.

Premier cavalier à s’élancer, Martin Fuchs et Chaplin, le duo suisse s’est vu pénaliser d’une faute en sortie de piste. Mais, le premier sans-faute ne s’est pas fait trop attendre ! Il est signé par le dossard n*2 et cavalière française, Pénélope Leprevost associée à Vancouver de Lanlore. L’Italie a répondu présente avec un parcours parfait réalisé par Giulia Maratinengo Marquet et Elzas.

https://www.instagram.com/p/ByNuzmShh4i/

Le score français est vierge grâce aux sans fautes de Pénélope Leprevost, Guillaume Foutrier sur Valdocco des Caps et Nicolas Delmotte en selle sur Urvoso du Roch. Le français Kevin Staut a mis une barre au sol avec Calevo 2. En fin de première manche, la France prend la tête du classement provisoire ex-aequo avec l’Italie. La suisse est provisoirement troisième avec 4 points.

La tête du classement à 4 points

En seconde manche, les scores se sont alourdis pour les nations mais les Bleus n’ont rien lâché. Pénélope Leprevost et Nicolas Delmotte ont réitéré le sans-faute. Guillaume Foutrier et Kevin Staut sont sortis de piste avec une faute. Les tricolores étaient alors à 4 points. Il en est de même pour l’Italie. Riccardo Chaclot et Pisani ont mis une barre au sol en seconde partie d’épreuve. L’équipe Suisse restait avec une faute au compteur : un barrage s’est imposé pour départager ces trois nations.

Une France imbattable

Steve Guerdat et sa fidèle Albfuehren’s Bianca, déjà double sans faute, ont pris le départ pour la Suisse. Le couple a écopé d’une faute. Du côté français, c’est Guillaume Foutrier qui s’est élancé. Le cavalier ne s’est pas laissé démonter par la pression et a réalisé un parcours sans pénalité en 44’04s. L’Italie était representée par Giulia Maratinengo Marquet. En selle sur Elzas, elle a réalisé un parcours vierge en 44.54 : moins rapide que le tricolore. Guillaume Foutrier a offert le doublé aux bleus de Thierry Pomel. Pour la deuxième année consécutive, les tricolores ont remporté l’or dans la Coupe des nations de Saint Gallen. L’Italie s’est placée deuxième suivie par le pays hôte, la Suisse.

https://www.facebook.com/FEIJumping/videos/419724015274631/

 

Les résultats complets: ici

Crédit photo : Georgette Mag à La Baule