[PIMP MY RIDE – DIY] 6 trucs pour transformer ta veste de concours !

Tu as une vieille veste de concours dans laquelle tu es trop bien mais dont tu te lasses un peu ? Tu rêves d’une belle veste de marque sans avoir le budget associé ? Restes dans le coin, je vais t’aider !

Pour changer foncièrement la forme de la veste, il faut être un(e) couturier(e) averti(e), mais je suppose que si c’est le cas, tu n’as pas besoin de moi (hum, de cet article) pour t’en sortir… par contre changer quelques petits détails peut faire toute la différence.

J’ai testé pour vous, en ajoutant quelques rubans, un écusson, et en changeant les boutons de ma vieille Equi-Thème bien aimée (celle avec les poches et le col en velours, oui celle que tout le monde avait il y a 10 ans). Résultat : j’ai eu droit à de nombreux « oh t’as changé de veste, elle est chouette celle-là ! » alors que « non, en fait, mais oui, elle est chouette merci » (danse de la joie dans ma tête).

Voila, celle-la… 

Voila donc quelques pistes de customisation si tu veux faire comme moi :

1. Changer les boutons

Hyper facile à faire, il suffit de trouver des boutons un peu chouettes et moins classiques (en mercerie), et hop la ! Tout le monde sait coudre un bouton, on est d’accord ? J’ai personnellement opté pour un modèle à strass, bling bling mais juste dans la micro touche.

2. Cintrer un peu plus la veste

Bon tant qu’à les changer, autant en profiter pour que ta veste souligne un peu plus ta taille de sylphide, en décalant un chouille les boutons par rapport à leur place initiale. Ça peut aussi marcher dans l’autre sens, en décalant le bouton du haut vers l’extérieur, pour libérer une poitrine un peu engoncée !

3. Ajouter des coudières

Les coudières c’est pas trop mon trip mais je sais que beaucoup aiment. On en trouve maintenant assez facilement en mercerie, de toutes les couleurs imaginables : soit thermocollantes, soit à coudre. Le thermocollant reste le truc le plus simple du monde à poser, pour un effet immédiat avec zéro effort, un coup de fer à repasser et hop la.

Quelques idées :

https://www.alittlemercerie.com/coudiere-thermocollant.shtml

https://www.mapetitemercerie.com/fr/658-coudiere-genouillere

4. Ajouter un écusson

Soit sur la poitrine pour un effet Poudlard, soit sur la manche pour un effet Animo (j’adore… mais psychologiquement je ne peux pas mettre autant dans une veste de concours) (dans des guêtres de cross si par contre) (cherchez pas y’a une logique quelque part mais faut être dans ma tête).

Pareil, des écussons thermocollants on en trouve à la pelle en mercerie, ou sur les sites spécialisés comme A little mercerie ou Etsy. Si vous les trouvez non thermocollants, ça reste très simple à coudre. C’est vraiment une façon très simple de personnaliser une veste à ses propres goûts, et il est même possible de faire faire un écusson à un créateur.

5. Ajouter des rubans

Ce que je préfère c’est le ruban sur la (ou les) fente arrière de la veste, je trouve ça hyper classe. Choisir une couleur qui tranche bien avec la couleur de la veste, et de préférence pas trop claire (parce que le gris clair sur fond de pantalon blanc, c’est pas la meilleure idée que j’ai eu…)

Il existe bien sur tout plein d’autres possibilités :

  • Mettre un biais ou un ruban sur le col
  • Mettre un biais ou un ruban en bas des manches
  • Mettre un biais sur le haut des poches

Biais sur le col, le bord des poches, ruban sur le bout des manches et écusson sur la manche.

6. Autres

J’ai également enlevé les rabats de poche sur ma veste, il « suffit » d’ouvrir la doublure, de découdre le rabat, de recoudre la poche, et recoudre la doublure. Ça a l’air compliqué comme ça mais en fait pas du tout.

Last but not least, j’ai aussi longtemps bavé devant les vestes Horse Pilot et plus précisément sur leur patte de dos. J’ai donc réfléchis à comment en ajouter une sur ma veste qui, coup de bol, avait déjà les 2 boutons dans le dos. J’ai acheté du ruban à gros grain, épais, que j’ai cousu sur 2 épaisseurs, avant de recouvrir d’un ruban (le même satin gris que toutes les autres customisations, restons cohérents). 2 boutonnières plus tard, voila ma patte de dos ! Elle pourrait être plus rigide, mais perso j’adore !

Donc voila, le coup du ruban gris sur pantalon blanc… erreur tactique !

Ce ne sont que quelques idées facilement réalisables, bien d’autres existent, laisses libre court à ton imagination ! (et regardes les nouveaux modèles qui sortent, ça donne des idées)

[separator type= »thin »]

 À lire aussi :

[PIMP MY RIDE – DIY] Customise ton tapis (pour les nul-les)

Bonjour à tou(te)s ! J’inaugure avec cet article une petite série sur le DIY (Do It Yourself) (« Fais le toi-même » en français) (grosso modo « bricole ton matos pour les nuls ») (et accessoirement pour pas trop cher).

PS : mais si tu es trop nul-le et que tu veux avoir affaire à vrai du travail de pro qui envoie, tu peux toujours te tourner vers des créateurs comme La Boîte à Tapis (image de home) 

Tu en as marre de ton tapis uni mais il est encore en trop bon état pour le changer ? Cet article est fait pour toi !

Tu rêves d’un tapis tellement personnalisé à tes gouts qu’aucune marque ne le propose ? Ton tapis de rêve existe mais tu n’as pas le porte-monnaie de rêve associé ? Ruban, cordelette, écusson, strass, insert peau de bête, tout est possible, ton imagination est la seule limite ! (la fille aurait dû faire de la pub…).

PS : Pour certaines customisations, il faudra savoir un minimum coudre, mais certaines sont réellement très basiques et accessibles à tout le monde. Alors go !

Faire broder

Il n’y a pas plus basique, et c’est maintenant assez répandu, donc peu original. Mais ça reste LA customisation facile à faire, et bon, c’est un classique ! Personnellement je trouve ça sobre et classe quand c’est un texte, un peu plus original avec un logo. Par contre, à moins d’avoir une machine à broder à la maison, c’est pas toi qui va le faire. D’ailleurs, si tu as une machine à broder mais que tu n’as pas encore pensé à broder ton tapis de selle… euh faut se réveiller ma chéwiiiie !

  • Coût : 10-15€ la broderie pour 2-3 mots (un nom de poney par exemple…) (je dis ça je dis rien) à beaucoup plus pour un logo (en comptant la vectorisation de celui-ci)

📢  – Attention – 📢

  • Une fois brodé, le tapis est « débrodable » mais ça restera visible et moche. Donc réfléchis bien avant !

Crédit photo : ici même

Modifier la couleur

 

Tu as un vieux tapis que tu adores MAIS il est méga délavé à cause des lavages / du soleil / de ta mère qui l’a mis à la machine avec de la javelle (bon ça, t’as qu’à faire ta lessive tout(e) seul(e) comme un(e) grand(e)) (aaaah c’est toi qui as mis la javelle… ok je ne dis rien)

OU

Tu as un tapis offert / gagné en concours MAIS il est blanc (et tu en as déjà 15 des tapis blancs) ou d’une couleur qui ne te plait pas (vécu par une copine, le tapis était chouette mais rose layette).

LA solution : le teindre ! C’est très facile, on trouve un grand nombre de coloris en grande surface, et en général il suffit d’une lessive avec le produit et 1kg de sel pour obtenir une chouette couleur.

  • Coût : dans les 10€

📢  – Attention – 📢

  • La plupart des tapis sont en coton mais pas tous. Du coup le résultat peut ne pas être à la hauteur des espérances. N’oublie pas de bien vérifier la composition du tissu du tapis avant d’acheter la teinture.
  • Le fil ayant servi à coudre le tapis est souvent en polyester, et ne sera donc pas teint à la sortie. En général ça donne un coté original avec les coutures qui ressortent bien. Perso j’aime bien, mais bon faut le savoir.
  • On ne peut que foncer une couleur de base. Avec un tapis noir ou bleu marine, il est possible de raviver la couleur en le teignant avec la même couleur. Mais bon, pas de miracle : impossible de transformer du noir en rouge ou du vert foncé en jaune !
  • Un tapis qui n’est pas uni au départ risque de donner un résultat dégradé à la sortie. Toutes les couleurs ne seront pas teintes de la même façon (plus ou moins foncé).

Ajouter un écusson

On trouve beaucoup d’écussons thermocollants aujourd’hui dans les merceries et les grandes surfaces, et il n’y a rien de plus simple : poser l’écusson sur le tapis, repasser quelques minutes (le temps et la chaleur sont indiqués avec l’écusson), et tadaaaa ! C’est fait.

Rien n’empêche de mettre un ou deux points de couture en plus si tu as un doute sur la tenue. Les écussons à coudre sont également légion, tous les goûts sont permis, et ton tapis sera réellement unique ! Tu peux également faire faire un écusson à un créateur, pour encore plus personnaliser ton tapis.

  • Coût : de 1€ à… plus cher si tu souhaites un truc personnalisé, grand, multicolore, en cuir, avec strass…

📢  – Attention – 📢

  • Si tu thermocolles, l’écusson sera très difficilement « enlevable ». Et si tu y arrives il restera des traces de colle. Donc si tu veux pouvoir modifier ton tapis à volonté, ou faire une customisation temporaire (fête du club…), préfères une couture à gros points qui ne laissera pas de trace une fois l’écusson enlevé.

Ajouter une bordure

Ces 2 tapis sont des tapis unis sur lesquels j’ai rajouté des bordures : un ruban 5mm pour le noir, 2 cordelettes 5mm et un ruban 10mm pour le blanc
(on notera au passage la moquette immonde de mon ancien logement)

Bon là ça y est, il faut savoir coudre un peu ! Enfin ça reste accessible à qui arrive à coordonner ses 2 mains. Je n’ai jamais tenté la couture à la machine mais je sais que certains le font. May the force be with you.

Le principe : partir d’un tapis « simple » et coudre tout le long du bord 1, 2, 3 rubans ou cordelettes. Perso je trouve le ruban plus facile à coudre, le résultat est un peu moins propre de près, mais rend tout pareil sur les photos !

  • Coût : Là, vraiment, ça dépend du matériau choisi. Du ruban simple ou de la cordelette coutera dans les 5€ les 10m (il faut compter environ 3m pour un tour de tapis). Du ruban un peu brodé, avec un motif spécifique, coûtera plus cher.

📢  – Attention – 📢

  • Pas vraiment de point sur lequel faire attention. Juste compter un peu large niveau timing pour le faire avant ton prochain concours si tu as des doutes sur ta vitesse de couture. Perso je mets grosso modo une soirée Koh Lanta (mais ça marche aussi avec The Voice et Le Meilleur Pâtissier) pour un tour.

Changer le biais (le bord)

Presque aussi simple que coudre un ruban. Je conseille de coudre le nouveau biais sur l’ancien, c’est beaucoup plus simple. La première étape est de coudre le biais à l’envers, dans le pli, sur le dessus du tapis. Ensuite on le retourne et on coud l’autre coté comme un ruban, sans traverser le tapis.

  • Coût : pareil ça dépend beaucoup du biais utilisé. Pour du coton uni on tourne dans les 3€ pour 3m.

📢  – Attention – 📢

  • Attention à bien tendre le biais en cousant, s’il y a des plis ça donnera un rendu final assez moche.

Ajouter un insert

© La boite à tapis et Horzehood’s

Tu choisis le tissu de ton choix. Je conseille les tissus d’ameublement qui sont en général assez costauds, mais tout est possible. Retourner le bord du tissu, épinglez le à l’endroit choisi, et coudre, comme un ruban. Je n’ai jamais testé personnellement mais je pense bientôt me lancer sur un mix des 2 tapis ci-dessous. Et pourquoi pas un insert croco un jour !

Modifier la forme

© Equi Style et Sud’Horse 

Là on est dans le technique, si tu n’as jamais rien cousu de ta vie, alpagues ta mère/grand-mère ou commences par un projet plus simple.

Donc on parle de passer d’un tapis rectangulaire à un tapis forme sport, goutte, ou autre plus excentrique de ton choix. La technique de base consiste à enlever le biais sur la partie à couper, couper à la forme voulue, et remettre le biais. Ça reste très théorique, je n’ai jamais essayé, mais c’est comme ça que je m’y prendrais le jour ou je tenterais la forme sport (quoique si Equithème sort d’autres modèles plus fun de sa coupe CSO, peut être que je l’achèterais tout fait !)

  • Coût : si tu réutilises le biais initial, rien à part le fil à coudre.

📢  – Attention – 📢

  • Réfléchis bien avant de couper, parce que si tu coupes trop, c’est foutu !

Pour info :

Info pratique : ce que nous appelons « cordelette » sur un tapis, s’appelle en fait très souvent « cordelière » en mercerie. Non ne me remercies pas, ça me fait plaisir.

Adresses (il y en a d’autres mais quelques-unes en vrac) :

  • Grandes surfaces et merceries de proximité
  • Etsy
  • A little Mercerie
  • Anja Création, l’écusson bleu en cuir complètement personnalisé a été fait chez elle. Pour du personnalisé à prix raisonnable je conseille fortement.

[separator type= »thin »]

À lire aussi :

10 astuces (vitales) pour cavalier de concours

Demain c’est concours, tu es en panne de savon glycériné et propriétaire d’un poney pie-boue ? Voilà nos astuces pour être la plus belle sur le podium !

Certaines situations de la vie quotidienne ne sont pas inconnues à la majorité des cavaliers de concours. Ne me mens pas, je sais que toi aussi tu t’es déjà haï de ne pas avoir enfilé une paire de chaussettes supplémentaires (alors que tu faisais ta rude reconnaissance une matinée hivernale) ? Je sais aussi que tu as déjà soufflé bien fort en tentant de rattraper la crinière jaune de ton Ponitou favori (d’ailleurs, tu l’as bien détesté sur le moment). Tout ça, le jour avant ton départ à Lamotte…

Voici 10 astuces, que tous les cavaliers (dignes de ce nom) méritent de connaître !

Quelques jours avant

1 — Pour éviter d’avoir les fesses noircies par la graisse de la selle le jour-J, il est conseillé de nettoyer son matériel au minimum deux jours auparavant. Le cuir aura ainsi le temps d’absorber la graisse et l’huile.

ass

2 — Si ton cheval a l’habitude de s’énerver pendant le transport, habitue le dans son box à de la musique relaxante. Tu pourras ensuite lui diffuser dans le van et cela lui permettra de rester plus calme ! En plus, en cas de longs trajets, n’hésite pas à ouvrir une fenêtre du van ou du camion pour faire voyager l’air et éviter de retrouver ton cheval trempé et déshydraté.

La veille

3 — Pour faire partir une tâche sur un cheval blanc en plein hiver (lorsque les douches sont proscrites), prends un peu de vinaigre blanc sur un essuie-tout et frotte. Pas besoin de rincer ! De plus, ça tue les bactéries, et ça coûte trois-fois rien !

poumba

Environ. 

4 — Catastrophe ! Tu es en panne de cirage et tes bottes sont plus sales qu’un cheval après une bonne séance de cross sous la pluie… Munis-toi de ta crème hydratante favorite (oui oui, tu en sacrifieras bien un peu) et frotte tes bottes délicatement.

Le jour-J

5 — La vrai misère, c’est quand tu arrives à moitié endormi-e à 4h le dimanche matin. Tu es déjà à la bourre. T’as pas eu le temps de prendre ton petit dej’. Et Pégase à déjà défait tous les pions que tu avais soigneusement préparé la veille… Pour remédier à ça, il suffit de découper des carrés de 5cm sur 5 dans des bas transparents, et de recouvrir les pions avec (en découpant les bouts qui dépassent). Discrétion garantie !

6 — Pour faire partir à la dernière minute les tâches sur un poney gris, ou sur des balzanes ou une queue blanche, rien de mieux que le savon de Marseille (solide) !

7 — Tu n’as pas envie d’emporter ton pot de graisse partout car tu sais qu’avec son couvercle manquant, il risque de salir ton nouveau tapis blanc ? Pas de panique : emporte un oignon avec toi ! Juste avant de rentrer en piste, coupe-le en deux et frotte-le sur les sabots de ton cheval. Effet brillant immédiat !

8 — Lorsque l’hiver arrive (comme dans Game of Thrones), et que, malgré tes trois paires de chaussettes tu te casses toujours deux orteils en descendant de cheval dans la neige après ton tour; mets un peu de poivre moulu au fond de tes bottes ! Réchauffement climatique sur tes pieds !

got

9 — Si ton cheval doit rester attaché à ton van ou à ton camion, il suffit d’attacher une ficelle à ballot bleue à l’une des attaches, et accrocher ensuite ta longe à la ficelle. Si le cheval tire, la ficelle rompt. C’est aussi simple que ça.

10 — À chaque fois que ton tour arrive, c’est la même histoire. Tu trembles et paniques à l’idée de rentrer en piste. Pour limiter le stress, autant mettre toutes les chances de ton côté pour n’avoir aucune mauvaise surprise. Pour ça, re-vérifie que le matériel est ajusté (c’est quand même mieux d’éviter de perdre une étrivière en route, ou de se retrouver en dessous du ventre de Poney parce que la selle a tourné).  Remémore-toi le parcours (pas plus de 3 fois, pour ne pas t’embrouiller). Et, si possible, va observer un ou  tours pour voir les difficultés rencontrées par les autres cavaliers.

Le bonus — (parce que je suis trop gentille) (oui oui) : PROFITE ! On ne le répétera jamais assez, mais en concours, il n’y a pas de mauvaises expériences… que des leçons !

9268-Modern-Pentathlon-Horse-Refuses-To-Jump-gif-

Promis. 

Alors fonce, éclate-toi, et créé-toi des centaines de souvenirs que tu te remémoreras plus tard.

Et toi, quelles sont tes astuces pour être au top le dimanche matin ? 

[separator type= »thin »]

À lire aussi :

[DIY] Crée un bracelet en crins de poney !

La Fête des Mères approche et tu ne sais toujours pas quoi offrir à ta Mummy cavalière ? Pas de panique, voici un petit tuto facile pour réaliser un joli bracelet en crins !

Ce matin, tu te réveilles, attrapes ton téléphone, regardes l’heure et là… Catastrophe ! Tu constates que, oui, on est déjà fin mai. Tu sais ce que cela signifie : il ne te reste qu’une semaine, pour trouver un cadeau parfait pour la Fête des Mères. Un collier ? Tu lui offres ça chaque année, pas très original. Un foulard ? Pas une bonne idée en plein été. Heureusement, chez Georgette Mag, on a tout prévu !

Pourquoi ne pas allier chevaux et coquetterie, crottin et parure ? Tu crois que ces mots sont incompatibles ? Attends, je t’explique tout ! Pour un cadeau personnel, symbolique, et à moindre prix, il te suffit de confectionner… un bracelet en crins !

Le matos

tutocrin1

Pour la réalisation tu auras besoin de :

  • 25 cm de crins de ton cheval préféré (ou du sien). Coupe les derrière la queue, en mode incognito !
  • Deux embouts creux (Tu peux les trouver facilement dans un magasin de loisirs créatifs)
  • De la colle à bijoux (ou une autre colle forte)
  • Une paire de ciseaux
  • Une pince à épiler
  • Une décoration (Perles, …) (FACULTATIF)
  • La mesure de son/ton tour de poignet
  • Un vernis (FACULTATIF)

C’est ti-par !

♘ Munis-toi de ton fagot de crins, et égalise les bouts à l’aide de tes ciseaux.

♞ Prends ton embout creux (préalablement vernis à la couleur de ton choix) (ou « au naturel») (comme le thon). Dépose dedans un peu de colle puis, à l’aide de ta pince à épiler, insère les crins dedans. Maintiens-les correctement collés 15 minutes, le temps que la colle aie parfaitement séché.

tutocrins2

♘ Maintenait, direction l’évier ! Loin de nous l’idée de vouloir emporter l’odeur de notre ponitou avec nous ! Il faut donc laver les crins soigneusement. Utilise un savon de Marseille ou un savon pour bébé puis rince à l’eau tiède. Réitère l’opération plusieurs fois s’il faut, puis laisse sécher à l’air libre.

♞ Une fois que les crins sont secs, Accroche l’embout a un point fixe, et commence ta tresse. J’ai choisi d’en faire une en épi de blé, mais tu peux choisir la simplicité en faisait une simple tresse à trois brins, ou alors en tester une plus compliquée ! Tu trouveras facilement des tutoriels sur internet.

tutocrins3

♘ Continue jusqu’à atteindre la longueur de poignet voulue. Rajoute y un centimètre. Passe dedans la décoration voulue.

tutocrins4

♞ Egalise les crins à nouveau, et colle-les dans l’embout de la même façon que la première fois.

♘ Laisse le tout sécher une nuit.

Et c’est fini ! Il te suffit de le parfumer de son parfum préféré, l’emballer dans un beau sachet, et ta maman sera ravie !

tutocrin5

[separator type= »thin »]

À lire aussi :