Lançons le Helmet Everywhere Challenge pour sensibiliser au port de la bombe !

La journée internationale de sensibilisation au port de la bombe c’est samedi ! L’occasion idéale de rappeler qu’il faut la porter… PARTOUT. TOUT LE TEMPS. Genre, littéralement.

ARTICLE INITIALEMENT PUBLIÉ LE 30/07/15 — L’organisation Rider 4 Helmet lance pour la cinquième année le coup d’envoi d’une journée de prévention qui n’a rien à envier à ta JAPD : l’International Helmet Awareness Day. Le 1er août, de nombreux magasins feront des promotions sur leurs casques et les cavaliers seront invités à se rappeler des bienfaits de la bombe sur leurs crânes chevelus.

Car, ce n’est pas parce que Petit Nuage n’a pas eu le temps de se chapeauter avant de faire sauter le ravin à Spirit, qu’il faut tenter d’en faire autant. La brise soulevant lentement tes boucles vaux-t-elle le risque de voir ton crâne s’étaler sur le sol façon sorbet vanille/fraise sous 40°C ?

Nope.

Si tu es de celles et ceux qui privilégient leur sécurité avant de se soucier de la moiteur de leur front, montre le ! L’éducation et la prévention ne se feront pas sans toi. Oublie le sceau d’eau glacé et le ravalement de façade, pour le Helmet Everywhere Challenge*, tu as juste besoin d’un peu d’auto-dérision. You’re in ?

Comment faire partie de la #HelmetEverywhere Team ?

Pour montrer que toi aussi, tu tiens à rester en vie plus qu’à aérer ta tignasse, prouve que ton fidèle couvre-chef te suis même après ta séance de barres au sol. Si c’est improbable ? C’est ce qu’on veux ! Ensuite tu peux dévoiler ta participation au monde entier sur Twitter, Facebook, Instagram avec le hashtag #HelmetEverywhereChallenge (et #GeorgetteMag ou un lien vers l’article) (si tu veux) (PS : tu peux aussi le faire sur ton vieux Skyblog. Tu sais, celui où tu citais du Kyo dans le texte en exhibant ton khôl coulant). Voilà, tu es l’un-e des nôtre. Je te fais grâce du rite d’initiation.

Tu peux maintenant inviter ton moniteur, ta voisine de box, ton coach et ta groom (non) officielle à en faire de même.

Car, comme dirait ma grand-mère : plus on est de fous, plus on rit ! Allez viens, on est bien-(tôt une armée).

#HelmetEverywhereChallenge*

11219223_847930728609291_3592642235519240551_n

Plus d’infos sur l’International Helmet Awareness Day sur le site de Rider4Helmet !

* “Helmet Everywhere Challenge”, ou “Le Challenge des Bombes Partout” pour les non-anglophones !

Se déclarer propriétaire d’un nouveau cheval — Komenkçamarche?

Voilà, tu viens d’acheter un nouveau cheval et tu es prêt-e à vivre de belles aventures, main dans le sabot. C’est là que les ennuis commencent : il faut se déclarer propriétaire aux Haras Nationaux ! Bouge pas, on vient à ta rescousse.

« Komenkçamarche? » est une nouvelle rubrique sur Georgette Mag ! Elle t’aide à te dépatouiller des réglementations et autre paperasserie relou liée à la pratique de l’équitation. Si toi aussi tu souhaites éclaircir un point du réglement et/ou aider nos lecteurs à ne pas s’arracher les cheveux, n’hésite pas à envoyer ton idée à contact@georgettemag.com

C’est le grand jour, tu as cassé ta petite tirelire et tu arrives à l’écurie avec un nouveau licol en cuir flambant neuf. Tu vas devenir propriétaire, peut être pour la première fois ! Tu as les papiers d’identification dans une main, dans l’autre une paire de protec’ de transport. Tu es enfin propriétaire ! Oui, enfin… pour toi seulement.

Aux yeux des Haras Nationaux, tu ne l’es pas encore tant que tu ne leur as pas notifié le changement de propriété. Pour ça, tu disposes de deux mois, à partir de la date d’achat pour effectuer les démarches.

Arme-toi de patience et d’un peu de sang froid, je t’emmène au joyeux pays de l’administration.

[title maintitle= »La carte d’immatriculation » subtitle= »Mais kesskéçé ? « ]

Chaque équidé en possède une. Différente de son « carnet », la carte d’immatriculation permet aux Haras Nationaux de connaître officiellement le propriétaire d’un cheval ou d’un poney. La tenir à jour est obligatoire ! Si tu déménages, pas exemple, il faut les informer sous peine d’amende (alors que tu roules jamais à plus de 40km/h dans les villages) (tss).

Il existe deux types de carte pour identifier le propriétaire d’un cheval : 

  • La carte au format papier : dans ce cas, il te suffit de renvoyer le certificat de vente précisant le changement de propriétaire au SIRE et en y joignant un chèque de 23€.
  • La carte dématérialisée (et donc disponible via internet) : là, il va falloir que tu t’accroches à ton slip et continues l’article avec une feuille et un stylo. Ah, et que tu payes 7€ aussi.

lilwayne

Dans les deux cas, il est tout à fait possible de dématerialiser une carte papier ou de faire une demande de carte papier si ton cheval ne possède qu’une carte sur Internet.

Sache que :

  • La carte d’immatriculation au format papier doit rester en la possession du propriétaire. Si tu la perds, tu devras faire une demande de duplicata via le site des Haras Nationaux. Et ça coûte un petit rein ! (120€ pour un cheval ou poney plein papier, 40€ pour un ONC, 30€ pour un cheval de trait ou un âne).
  • La carte d’immatriculation uniquement sur internet est disponible partout où tu veux, tant que ta 3G est pas trop pourrie. Si tu es propriétaire pour la première fois, les démarches sont un peu longues et chiantes mais pas de perte (et ça c’est cool).

[title maintitle= »Se déclarer propriétaire d’un cheval en ligne  » subtitle= »(en 10 étapes) « ]

Tu as opté pour la carte dématérialisée. Pourtant, la démarche n’est pas si simple si c’est la première fois que tu l’effectues. Inspire, souffle et prends ma main, on va faire de toi un-e vrai-e propriétaire :

Étape 1

Assure-toi que tu disposes bien du certificat de vente, fourni par le vendeur. Sur celui-ci tu trouveras une clé privée, qui te permettra de prouver que tu es bien l’acheteur. Note aussi bien le numéro SIRE de ton cheval (disponible sur le certificat de vente et sur son carnet).

Étape 2

Rends-toi sur le site des Haras Nationaux et crée-toi un espace perso. C’est tout simple, un peu comme gérer un compte sur Asos. Toi même tu sais.

Étape 3

Soit tu es déjà propriétaire d’un équidé et tu peux te rendre directement vers « Mon espace SIRE & Démarches » soit c’est un peu plus compliqué que ça.

En fait, quand tu te crées un compte perso, il n’est pas habilité à faire ce genre de démarche. Il te faut un statut de « Détenteur, Propriétaire, Éleveur-Naisseur » (même si tu n’en demandes pas tant, c’est comme ça). Pour se faire, il va falloir modifier ton statut.

Pour ça, clique sur l’onglet « Mon compte » dans la barre de menu à droite. Tu te retrouves sur ta fiche profil avec ton nom, ton état civil, etc.

Tout en bas, tu as un espace nommé « Compte Internet ». Clique alors sur « Changer mon profil ».

Capture d’écran 2016-07-15 à 22.32.28

Étape 3

Une fenêtre va s’ouvrir. Parmi les choix proposés, coche « Propriétaire » et clique sur « Continuer ».

Capture d’écran 2016-07-16 à 11.30.12

Le site te demandera alors de valider ce choix. Pour ça tu as besoin d’une clé (non, pas celle fournie par le vendeur, une autre !) Demande alors qu’elle te soit envoyée via ton adresse postale. Soit tu y a pensé avant, soit tu es parti-e pour deux ou trois jours à attendre le facteur.

Étape 4

Ne stresse pas, ça va bien se passer.

stress

Étape 5

Une fois la fameuse clé publique récupérée, revient au même endroit que l’étape précédente. Insère-là dans le champ prévu à cet effet et… TADAM tu possèdes maintenant un compte capable de faire la démarche en ligne.

Étape 6

ENSUITE. Retourne dans le menu rubrique « Démarches et outils », puis « Gestion de la propriété » et « déclarer un achat ».

Capture d’écran 2016-07-15 à 22.35.27

Étape 7

Enregistre ton achat grâce au numéro SIRE de ton nouveau cheval et à la FAMEUSE CLÉ PRIVÉE donnée par le vendeur. C’est pas trop tôt.

Capture d’écran 2016-07-16 à 11.24.08

Étape 8

Une fois la vente identifiée, si tu as bien choisi de garder la carte dématérialisée, le site te demandera de payer la modique somme de 7€. Ça va, pas besoin d’exploser ton Livret A.

Étape 9

Prie pour que le site marche et que ta transaction de soit pas annulée (un peu comme la mienne, au bout de 6 FOIS) (LOL).

bitch

Moi, face à ma connexion internet. 

Étape 10

Kiffe ta life. Parce que t’es ENFIN PROPRIÉTAIRE PUTAIN ! Allez, tu m’offres le champ’ ?

Faith in humanity restored : Channing Tatum vient (encore !) d’adopter un cheval

C’est l’info “pouce en l’air” du jour : l’acteur de Magic Mike et 21 Jump Street vient d’adopter un cheval sans écurie fixe. Prêt(e) pour lui faire une haie d’honneur ?

Mise à jour du 29 avril 2016 — On dirait bien que Channing Tatum est sur le point de gagner encore quelques points dans ton coeur artichaut. Rappelles-toi, il y a un peu moins d’un an, l’acteur aux muscles saillants et au rythme dans la peau avait décidé d’adopter un cheval abandonné. Il y a deux jours, ce bon Channing, sans auréoles autour de la tête mais tout en peinture de guerre à posté cette vidéo :

https://www.instagram.com/p/BErvmD_gCFo/?taken-by=channingtatum

« Best Day Ever » : fais-moi donc une petite place derrière la selle et on en reparle. 

Pour ses 36 ans, la femme de l’acteur lui a offert non pas une piscine à débordement ou une statut de lui même en chocolat blanc mais un nouveau cheval, sauvé d’un destin sombre. Il s’appelle Cajun et semble ne pas franchement regretter sa vie d’avant. Channing, tu m’adoptes moi aussi ? Allez, un box, un peu de paille, un crouton de pain. J’suis pas chiante.

https://www.instagram.com/p/BErvtJzgCF0/?taken-by=channingtatum

Article du 19 août 2015 — Il était tard et je faisais défiler ma timeline Instagram sans y prêter grand intérêt. Les yeux à demi-clos, je commençais à avoir du mal à tenir ma tête devant la ribambelle de plats du jour, couchers de soleil et autres contenus de Birchbox sous filtre Lo-Fi. Quand, tout à coup, une image m’arrêta net. Ce n’était plus à une des Kardashian de casser l’internet… mais à Channin Tatum de faire fondre nos palpitants de donzelles à fleur de peau.

Il n’y a pas si longtemps, j’accordais à cet acteur plastiquement pas dégoutant, le charme et le charisme d’une huitre pas fraiche dans le gosier de ton grand-oncle après le repas du réveillon. Je détestais son jeu, ses yeux de truite et ses épaules de footballeur américain.

channing

Beurk. Enfin. Ouai. Bon.

Mais ça c’était avant. Avant de le découvrir en loup-garou-albinos-et-ange-déchu aux oreilles et aux dents pointues dans Jupiter Ascending. Mon estime pour lui est remontée aussi vite qu’un à-terre-à-cheval pendant le championnat du monde de Pony-Games. Je soupçonne mon esprit d’avoir voulu faire part de sa frustration de n’avoir jamais regardé Teen Wolf.

jupiter

Laisse tomber Mila, elle est pas assez bien pour toi. 

De nombreuses stars tombent dans la potion magique qui rend accro. La top model Edie Campbell fait du complet avec sa jument Dolly, Guillaume Canet se croute à la puissance du Paris Eiffel Jumping, Prince Harry balance son maillet dans les matchs de polo : l’équitation est (aussi) sur les tapis rouges. Pourtant, peu sont ceux qui décident de sauver un cheval en l’adoptant.

C’est la bonne action de Sir Tatum, présentant le fameux “Smoke” sur Instagram, un hongre à qui il a décidé d’offrir un destin meilleur. (Ce n’est pas une première pour la famille. La femme de l’acteur a déjà accueilli deux chiens et Zeus, un cochon maltraité.)
Capture d’écran 2015-08-19 à 11.39.19

Cette histoire me fait aussi penser à celle du groupe de punk-rock New Found Glory. Émus par une annonce sur le web, il avaient décidé de sauver, in-extremis, une jument de l’abattoir en mai dernier.  

10003749_819027658166265_8023342519587612109_o

“Qui a une étrille américaine ?”

Tant de bonne grâce, ça m’émeut tiens. Ma foi en l’humanité se porte un peu mieux maintenant.

#RideForOlivia, un hashtag en mémoire d’une cavalière décédée

Après le décès d’Olivia Inglis, cavalière de complet pendant une compétition, un hashtag a été mis en place pour honorer sa mémoire. Toi aussi, #RideForOlivia.

Samedi matin, bombe au vent sur un chemin blanc, on oublie souvent que l’équitation est un sport dangereux. Si les skieurs hors-piste font quelques prières avant de se lancer dans la poudreuse, peu de cavaliers pensent au pire avant de débuter leur séance de mise en selle. Si les accidents sont assez rares, ils sont néanmoins très souvent graves. La prochaine fois que tu hésites à mettre ta bombe pour aérer tes racines, pense que monter à cheval est dans le top quatre des sports les plus risqués. Ça fait réfléchir.

La semaine dernière, une cavalière de dix-sept ans est décédée pendant un parcours de cross en Australie. Alors qu’elle participait à un concours dans le New South Wales, Coriolanus, son pur sang de onze ans, a laissé trainer un antérieur sur le huitième obstacle, entrainant une chute à la verticale. Malheureusement, le couple ne s’est pas relevé.

olivia-inglis

Suite à ce tragique événement, le monde du cheval a montré qu’il pouvait être uni et soudé. Un hashtag a été lancé en mémoire d’Olivia Inglis. #RideForOlivia, te propose de partager un de tes meilleurs moments à cheval sur Facebook, Twitter ou Instagram. Pour que ce qu’il reste de la jeune femme, soit avant tout la passion, l’amour et la joie.

Sa famille s’est exprimée dans le Sydney Morning Herald : “Nous avons été submergés par la gentillesse et la sympathie de la famille et des amis à l’école, dans les sports équestres et les communautés d’éleveurs de pur-sang . Nous sommes très fiers d’Olivia et de la belle jeune femme qu’elle était.Nos condoléances et beaucoup de courage à l’entourage d’Olivia et à tous ceux qui ont perdu quelqu’un sur le sable d’une carrière. 

À lire aussi :

Lançons le Helmet Everywhere Challenge pour sensibiliser au port de la bombe !

Les équidés : ces icônes de la coiffure qui s’ignorent

Pubs, clips vidéos, logos de marques : les chevaux et confrères ont déjà investi pas mal de secteurs pour devenir de vraies stars de la mode et du luxe. Mais ce dont on ne se doutait pas, c’est qu’ils sont également en passe de devenir des icônes de la coiffure.

La queue de cheval ? C’était déjà eux bien sûr. Un classique, mais qui est désormais totalement dépassé. Car depuis, les licornes ont encore frappé : place aux Unicorn Braids ! Depuis début janvier, elles font trembler le net et les adeptes du bon goût. Tressée, pointue ou pailletée, cette nouvelle coiffure reproduisant une corne te donne au quotidien l’air aussi distingué qu’un personnage de My Little Pony à une réunion de croque-morts. Jugez plutôt.

https://www.instagram.com/p/BB7JOZBltoA/

https://www.instagram.com/p/BB3vXPEH0vN/?taken-by=kirstyn_yanniello

https://www.instagram.com/p/8uy1mVDWdc/?taken-by=josh_congreve

Si tu es fan du concept et que tu n’as pas peur d’embrocher un passant dans la rue, cette Youtubeuse t’explique même comment adopter le look « corne sur le front » et paupières arc-en-ciel :

Mais nos amis hennissants n’en sont pas à leur premier coup d’éclat, non Monsieur. Déjà en 2009, les chevaux étaient la muse du styliste Acacio da Silva et du photographe Julian Wolkenstein, qui rendaient hommage à leur crinière digne d’une Cléopâtre ou d’une Jackie Kennedy. Les trois chevaux permanentés faisaient alors la Une de tous les quotidiens américains (le Dailymail, le Telegraph, le New York Times… non n’exagérons pas).

chevaux-criniere

Depuis, c’est une véritable guerre qui fait rage sur la Toile entre équidés et humains pour savoir qui portera le mieux le brushing d’inspiration chevaline.

brushing1

brunshin2

Je crois qu’on peut se l’avouer : les chevaux ont gagné. Ce sont eux qui feront et défriseront la mode capillaire de demain. Il se murmurerait même que les plus grands de ce monde se sont inspirés de la chevelure de nos fidèles destriers pour composer leur identité visuelle…

justin

On nous aurait mentit ? La célèbre mèche de Justin n’était pas authentique ?!

christina

Christina Aguilera inspiration nordique.

steventyler

Steven Tyler. Juste, Steven Tyler.

Bref, ne vous moquez plus du toupet de Pompom façon Mireille Mathieu, c’est sûrement le nouveau hit de 2016.

memeponey

– Plus de stars qui ressemblent à des poneys sur Horse Collaborative

5 raisons pour lesquelles les licornes devraient détrôner les chats

Les chats sont les monarques incontestés de la toile. Pourtant, un étrange spécimen est à ses trousses. Voici 5 raisons pour lesquelles les licornes devraient indéniablement renvoyer leur popularité au tapis.

Il existe deux types de chats. Petite le mien était tigré, beau, gentil, tout en ronronnements et en pattes molles et douces. À moins d’un an, il a décidé de se la jouer mécanicien. Or, les chats ne sont pas très bons en matière de vérification de pneus de voitures, surtout quand elles roulent. On a pleuré, c’était triste. À côté de ça, il y a Pomme, la chatte du centre équestre. Sa vie n’est que roulades dans le foin et sieste sur les tapis propres. Elle ne manque aucune occasion de se frotter langoureusement à la porte du Club House. Une âme charitable est toujours là pour lui ouvrir, ce à quoi elle offre pour seul remerciement un miaulement sinistre. Pomme se frottera sur ta cuisse, s’enroulant autour de ton mollet comme un orvet poilu. Mais, ne cède jamais à ses charmes, il en va de ta survie. Pomme attendra quelques minutes, profitant de ta main légère sur son crâne. Puis, pris d’un élan de prédateur, se jettera sur toi pour t’arracher un ou deux doigts.

Il existe deux types de chats, donc.

Pourtant, malgré le mauvais sang qui coule (plus ou moins) dans leurs petites veines sèches, les chats ont réussi à émouvoir la planète entière, à savoir Internet. Les LolCats sont partout au coin d’une publication Facebook, d’un subreddit, d’un regram 9Gag. Face à ça, nous, humains faibles face à trois centimètres de moustaches, avons décidé de riposter. Cavalières, cavaliers, il est temps de riposter. Il est temps de faire face. Il est temps de donner les rênes de ton vieil Asus… aux licornes ! Laisse moi t’expliquer pourquoi.

Les licornes sont photogéniques

Y’a pas à dire, les chats sont loin d’être aussi peu gâtés par notre Terre nourricière que les rats taupes nus. Pourtant, si certains méritent d’être élevés au rang de panthères miniatures, d’autres ne peuvent rien faire face à l’équidé aux sabots flamboyants.

La licorne est un être immaculé, au garrot culminant plus haut qu’un poney D, à la crinière toujours soyeuse et au port de tête de Valegro. Posséder une licorne c’est s’assurer de faire des économies de démêlant-lustrant, d’avoir toujours une note de style maximum en Hunter et de ne plus avoir à changer de couverture avant une sortie au paddock. Car, tout comme rien n’atteint la blanche colombe, la boue, elle, glisse sur une robe si luisante.

Ainsi, la licorne t’assure toujours des selfies de qualité. Là où tes voisins de box tenteront de faire tenir leur banal KWPN en place, tu auras déjà plus de trois-cent likes sur IG. Car, il est tout aussi impossible de garder les oreilles d’un cheval dressées au moment de prendre une photo que d’obtenir un cliché moche d’un animal légendaire. #Picoftheday

chatlicorne

Bien entendu, le chat est tout sauf un animal légendaire. 

Bien tenté Gribouille.

Les licornes sentent bon

Sans transition, je te propose de passer à l’instant glamour : Il.n’y.a.rien.de.plus.abominable.que.l’odeur.de.pisse.de.chat.

Ces fétides félins ont le don de transformer les douces effluves de Saint Marc Fraicheur Active en brasse coulée dans un camion poubelle. Les chats se roulent dans la crotte, ramène des CADAVRES parfois encore semi-vivants sur le pas de ta portes. Les chats sont une odes aux poils de nez qui brulent. Qui veut avoir les poils de nez qui brulent devant son ordinateur ? PERSONNE.

Les licornes, elles, diffusent de telles effluves qu’on fait des baumes à lèvres parfumés à l’odeur de leurs pets.

Deal with it.

unicornfart

Si ça c’est pas une preuve de ma bonne foi. 

Les licornes sont robustes

Qui n’a jamais rêver de monter sur un cheval tellement dressé qu’il suffit de reculer une jambe pour partir en changement de pied au galop aux deux temps ? Imagine, ici, il te suffit de presser les mollets pour que ta monture prenne son appel et s’envole. C’est quand même une manière super swag de quitter le carré de dressage après ton dernier arrêt-immobilité-salut.

En rando, plus besoin de prendre de carte. Adieu les traversées de sous-bois à la nuit tombée, les “Putain j’arrive pas à activer la localisation” et les “Tant pis, je lâche les rênes ! Pepito ramène-nous”. Pour rentrer chez toi, il te suffit de remonter l’arc-en-ciel.

Est-ce que les chats savent faire tout ça ? Non. D’ailleurs, il ne sont pas réputés pour être très porteurs. Et bim.

unicorn

Les licornes sont hypoallergéniques

Les licornes n’existent pas uniquement pour se trémousser fièrement sur ton Tumblr. Ce sont depuis toujours des animaux magiques très puissants. Il leur suffit de plonger leur corne dans un point d’eau pour le rendre sain, éliminer tout poison et animaux dangereux. Celle-ci réduite en poudre sert également à soigner de nombreuses maladies.

En bref, pendant que ton siamois fait éternuer la moitié du quartier, pense qu’une licorne, elle, pourrait soigner ta gastro. Plus besoin de chercher ta carte vitale partout, c’est beau.

Les licornes sont badass

Les licornes sont bien plus compliquées à croiser qu’un chat de gouttières. D’ailleurs, on raconte que seule la douceur d’une jeune femme vierge pourrait les apprivoiser. Car oui, si sur le web les petits félins portent merveilleusement bien le chapeau pastèque, les équidés magiques, eux, ne se laissent pas ridiculiser si facilement.

Des animaux envoyés directement des plus profondes limbes de l’enfer par leur Saint Patron Satan, c’est pas la classe ça ? Vachement plus qu’un chapeau pastèque en tout cas.

Alors Internet, t’as fait ton choix ? 

#NoStirrupsNovember : abdos en béton et bleus aux cuisses, le mois sans étriers a commencé !

En général Internet est plein de bonnes idées. Et puis, parfois, la toile décide  de tester nos limites (et essaie de nous tuer). Place au #NoStirrupsNovember, un mois complet… sans étriers ! Joie, bonheur et cris de douleur.

Dans la vie il y a deux types de personnes : celles qui peuvent finir un parcours sans étriers, agrippée à l’encolure, la selle à moitié sous le ventre; et ceux qui s’appliquent à faire une jolie volte et prennent 4pts. Nous n’avons pas tous en nous la même soif de vaincre, ni celle de côtoyer la mort. Et c’est très bien comme ça.

Pourtant, ce mois-ci, un challenge risque de tous nous achever de la même façon. Le #NoStirrupsNovember te défie de croiser tes étriers au moins une fois par séance pendant tout le mois de novembre (oui, même si ton cheval est tondu et n’a pas été monté depuis trois jours). Le but ? Se motiver à faire de la mise en selle tout en hurlant tous ensemble notre désespoir. Bonne ambiance hein ?

https://instagram.com/p/9vis61CFvt/

Le Royaume-Uni s’y est mis alors pourquoi pas nous ? Allez, montrons leur qu’en France nos adducteur sont plus solides que des briques ! Aux armes cavalier(e)s, ôtez vos étrivières ! Trottons, souffrons !

Pour participer, poste ta photo sur Facebook, Twitter, ou Instagram avec le hashtag #NoStirrupsNovember :

https://www.facebook.com/levraiblogcheval/photos/pb.617894934946206.-2207520000.1446847414./887797431289287/?type=3&theater

Posté par Le vrai blog cheval sur lundi 2 novembre 2015

https://twitter.com/EqWannabe/status/656111604199792641/photo/1

https://twitter.com/fillyinthecity/status/661533128318668800?ref_src=twsrc%5Etfw

▶ May the muscle be with you. ◀

* Pour bien voir tout l’article, tu dois être logué(e) sur ta page Facebook perso !*

Ceci… est le 100ème article (du coup, c’est la fête) !

HÉ. TU SAIS QUOI ? TU ES EN TRAIN DE LIRE NON PAS LE 98ÈME, NON PAS LE 99ÈME MAIS BIEN LE 100ÈME ARTICLE DU BLOG ! FORCÉMENT, TOI ET MOI, ON SE DOIT DE FÊTER ÇA !

L’autre jour j’ai posté mon dernier article et WordPress m’a averti : j’allais bientôt passer un pic, un cap, une péninsule. Le (vrai) blog cheval allait bientôt avoir 100 billets à son compteur ! Je me suis alors pris deux émotions dans la face, comme une bonne vieille attaque surf.

Tout d’abord j’ai fais comme tous les vieux de cette planète : je me suis dit que le temps passait vite.

giphy (3)

Moi, en train de découvrir les joies du SEO. 

Et puis, quand même, je me suis sentie un peu fière. Fière d’avoir réussi à mettre sur pied un projet auquel je pensais depuis un moment déjà. Un projet auquel je croyais. Un projet dans lequel… tu crois, toi aussi, un peu.

giphy (4)

(hé, un conseil : sois toujours fièr(e) de ce que tu fais. Ça fait du bien). 

Mais bon, on est pas là pour chialer hein ! On est là pour s’enjailler ! Lâcher les chiens !

giphy (5)

Pourquoi il faut TOUJOURS que tout le monde prenne toujours tout au premier degré ? Un centième article ça se fête non ?

giphy (6)

Oh non Jean-Jacques, on avait dit pas la drogue… Bon, c’est pas le tout mais tu te rappelles à quoi il ressemblait le tout premier article ici ?

Capture d’écran 2015-11-04 à 01.11.19

Avec un titre pareil fallait pas s’attendre à recevoir des centaines de bisous virtuels et des pouces en l’air par millier. Alors, j’ai cliqué sur « Poster » et j’ai attendu.

giphy (7)

Et, tu sais quoi ? J’ai fais 2 vues en 24h. Les deux miennes.

giphy (8)

Quelle belle histoire, pas vrai ?! Mais peu-importe, aujourd’hui, vous êtes 142.302 à avoir cliqué sur mes articles. Une statistique que je mets sur le compte de l’humour, bien entendu…

tumblr_ns7qsmjoDk1rymr5wo1_500

… mais aussi de mon point de vue indéniablement professionnel en matière d’équitation.

1372784216_horse_jumping_fail

Majestueux hein ? 

Bien évidemment.

Bref, ceci est le 100ème article. Le 100ème putain ! C’est beau.

giphy (9)

Merci encore, à toi, et à toi aussi là-bas et aussi toi au fond de la salle qui ne commente pas trop (je t’aime quand même tu sais). C’est au risque de me répéter que je me répèterai quand même : sans vous, je serai encore sur mon vieux Skyblog à l’effigie de Tokio hotel. C’est à dire pas grand chose.

giphy (11)

Alors, dis, on se donne rendez-vous dans dix ans pour le « 101ème » ?

giphy (10)

~~~

PS : à grand cap, nouveau projet. Ça tombe bien, j’en ai un grand pour le blog. #StayTuned

Planquez les ballons sauteurs, voici la course en chevaux gonflables !

Envie de pimenter une fête d’anniversaire chiante ou de décoincer une pool-party ? Voilà la course versions chevaux gonflables, ou, les ballons sauteurs ultimes.

EDIT du 15 juillet 2015 — La folie du cheval gonflable n’a pas fini de s’emparer de ton air sérieux pour le transformer en rire bien gras. Si après cette vidéo tu ne meurs toujours pas d’envie d’importer ce mirifique concept en France, je ne peux plus rien pour toi.

[vimeo 133246442 w=620 h=349]

Kid’s Corner Episode 7 from Somerset Patriots on Vimeo.

Article du 23 juin 2015 — Rappelle-toi de ces longues fêtes d’anniversaire où tes parents avaient des courbatures aux maxillaires à forces de gonfler des ballons saucisses ? Celles-où tu découvrais ta toute nouvelle malette de pansage avec des yeux pleins d’étoiles et où tu finissais par avoir mal au ventre à force de manger du marbré chocolat.

Il fallait rivaliser d’audace pour occuper cette quinzaine de mioches surexcités. Dommage pour les organisateurs, les courses de chevaux gonflables n’existaient pas encore.

Car oui, au fil de mes très sérieuses recherches sur le web, je suis tombée sur une vidéo qui a attiré mon attention. Sur celle-ci quatre joyeux lurons, en selle sur de nobles destriers en plastique, se lance dans une course poursuite effrénée (qui termine pour beaucoup face contre sol). Cette installation est sur le point de renvoyer costumes de sumos géants et châteaux gonflables au rang d’occupation préhistorique.

J’annonce, je réserve direct le mien pour mes 24 ans l’année prochaine.

[vimeo 131418806 w=620 h=349]

EA Midsummer Party – Horse Race from Dez Richardson on Vimeo.

Y’a pas à dire : pour draguer, Sautiller sur son croupion is the new Twister.

bannierewtf

Ces trucs de débiles que les cavaliers font sur internet

Les cavaliers sont des gens comme les autres (mais pas trop). Ils passent comme tout le monde beaucoup trop de temps sur l’Internet à faire des choses intelligentes et d’autres beaucoup moins. Parlons-donc de cette deuxième catégorie, veux-tu.

Je suis une cavalière mais avant tout je suis une fille. Je suis un être de type humain avec toutes les caractéristiques classiques qui le caractérisent. Aussi (et surtout) je vis en 2014, mes activités sont loin de celles de mes ancêtres et je n’ai pas pour habitude de passer mes dimanche après-midi à jouer aux Mikado.

Comme toi, ton frère et ta grande cousine je perds pas mal de mon temps sur internet. Je raconte ma vie sur twitter, je rage devant les poses lascives de cette fille d’Instagram et je connais l’entière nouvelle garde robe de mon ex, grâce à Facebook. Internet est un bel outil permettant communication, ouverture d’esprit et délire psychotique à base de félins et de paillettes.

La toile devient si vite addictive que tu finis souvent par y faire les mêmes trucs de manière névrotiques. Pourtant, il y a des choses qui nous rendent un peu uniques, nous, fiers cavaliers. Nous avons les même préoccupations que les trois quarts de la population, mais pas seulement.

En tant que fans d’équidés nous avons aussi nos propres occupations bureautiques. Au fond, nous faisons tous les même trucs de débiles sur internet.

  • Dégoter le cheval de ses rêves (plusieurs fois)

Un moment de fatigue pointe à l’aube de tes paupières ? Tu es seule ce soir et le replay des Marseillais à Rio est indisponible ? J’ai de quoi occuper ta soirée et peut-être les trois autres à venir.

Allume ton PC, ton Mac, ta tablette ou que sais-je et rends-toi directement sur un site de petites annonces. Equirodi, Cheval Annonce ou encore Find-Your-Horse ne sont pas seulement l’endroit où dénicher ton prochain crack, ce sont de véritables plateformes dédiées à la procrastination.

petitesannonces

Ou a la névrose. 

 Avoir son propre cheval est le rêve de tout cavalier. De sa recherche à l’essai en passant par son planning et la plaque de son box, tout est imaginé, fantasmé dans notre esprit tortionnaire.

Même si l’achat d’un équidé n’est pas prévu pour tout de suite, ton banquier ne va pas te tomber dessus si tu jettes un simple coup d’oeil. C’est un peu comme regarder une vitrine Louis Vuitton, la vendeuse ne va pas te virer à coup de savate parce que tu ne portes pas de Louboutin.

Du coup, tu pars à la conquête du cheval de tes rêves… plusieurs fois.

Par exemple, je suis capable de regarder toutes les annonces de chevaux de moins d’un mètre soixante, de plus de cinq ans, de moins de vingt-mille euros (soyons raisonnable), ayant des capacités en CSO, une robe grise et au moins une vidéo pour conter ses exploits. J’enchaine les pages, les photos et les « Sort en extérieur seul » jusqu’à trouver la perle rare. L’équidé parfait une fois trouvé, je ferme la page. Et je recommence.

Je précise que j’ai une ponette, un cheval, et pas du tout l’envie ni le besoin de les remplacer.

La névrose, donc.

  • Se pâmer devant un ensemble rose fluo

Si il y a bien un truc quasi vide de sens auquel j’aime m’adonner pendant de nombreuses heures de faiblesse c’est bien d’admirer les ensembles tapis-guêtres de gens ayant perdu 10 minutes de leur vie à les prendre en photo.

Le principe est simple : sur les forums, les gens ont un malin plaisir à toujours regarder ce qui se fait dans le box d’à côté. Du coup, de nombreux topics aux doux noms de « Montrez vos tapis caca d’oie », « venez voir ma super croupière » ou « quelle couleur pour mon gris truité cap de maure ? » foisonnent un peu partout. Pour une personne responsable et dont la vie est sensée être bien remplie, ce genre de trucs n’est qu’un pauvre recoin d’Internet sans intérêt. Mais pas pour toi et moi, copain cavalier.
Ces topics sont comme une drogue. En tant que ferrue de matériel je me dois de me tenir au courant de ce qui se fait en matière d’équipement. Je ne confond pas mes chevaux avec les poneys de Starla mais j’aime quand leurs affaires sont assorties. Tant qu’à faire, autant ne pas ressembler à Elmer L’éléphant, même pour enchaîner une Club3.
Quitte à être nuls, soyons au moins beaux.
mirabelle

Deal with it. 

Du coup, observer des internautes parler à propos de leur dernière trouvaille me procure un sentiment de bien-être intense. Je pourrais admirer ces personnes débattre sur la couleur de leur muselaine pendant des heures, mais ce que je préfère reste sans doute les photos d’ensemble de concours. Ma rétine ne sais plus où se poser, entre vestes cintrées, tapis brodés et frontal à cristaux. Je crois que je peux avoir un orgasme cérébral en trois pages ou moins.

http://youtu.be/Hf8hICF2lls

Non, mais en plus si il y a des vidéos c’est plus possible.

Je pense que je vais aller de ce pas me faire un petit shot sur le forum Poney de la FFE.

  • Remplir des paniers imaginaires

C’est bien beau de s’extasier devant un étalage de cuisses moulées dans des pantalons Kingsland, mais à force, ça monte au cerveau. Si bien que si je compte bien, je dois actuellement me retrouver avec un joli nombre à trois chiffres qui m’attend dans différents paniers de magasins en ligne.

panier

Ça va, y’a quand même une offre spéciale. 

  • Lire (frénétiquement) le règlement de Lamotte-Beuvron

En bonne cavalière de Club que je suis, je poursuis un rêve inaccompli : participer aux championnats de France. L’Open de France Generali, Lamotte pour les initiés, c’est un peu la finalité d’un bon entrainement, de douleurs aux abducteurs et d’une saison de concours réussie.

Pourtant, les places sont chères et les qualifications demandent un minimum de résultats. Je n’ai jamais atteint les qualifications ce qui veux dire que je n’ai jamais posé une botte sur l’étendue des carrières, jamais senti le soleil taper sur ma bombe et jamais trempé mes gants dans le Beuvron.

Mais qu’importe.

Enfin si.

Enfin bref.

Parfois, je passe des heures entières à lire et relire les règlements officiels. Sont-ils bien sûrs qu’il faut avoir fait quatre premiers quarts ? N’était-ce pas deux l’année dernière ? Comment ça les côtes ont baissé ? Et si vous êtes éblouis par la robe de ma jument, est-ce que je peux m’inscrire direct ?

Les règlements de la FFE pourraient sembler être une bien sombre activité, mais pas pour nous, nobles cavaliers.

ffe

Musso ? Très peu pour moi. 

  • Enchaîner les Club2 sur YouTube

Regarder les Grand Prix à la télé c’est une chose, c’en est une autre de s’enfiler dix tours de Club2 sur YouTube. Mais bon, quand j’y réfléchis bien, ce truc est loin d’être le plus débile de la liste. Pour apprendre à monter il faut aussi une bonne dose d’observation.

Apprend-on plus d’un sans fautes rondement mené sur des perches à 1m60 ou d’un passage à 24pts avec des barres t’arrivant aux mollets ? J’ai ma petite idée sur la question.

http://youtu.be/kc2rQnoVsEE?t=47s

« Ohhh »,« Ahhh ».

Et puis bon, ça vaut toujours mieux que les compilations de chutes, taxis et autres georgettes. Après tu peux aussi voir les vidéos de remise des prix de Lamo… QUOI COMMENT ÇA JE RADOTE ? LAISSEZ MOI.

  • Jouer au détective privé sur la FFE 

Le site de la Fédération Française d’équitation est une véritable mine d’or. Tu peux t’inscrire à un concours, lire les règlements, passer des heures sur le forum, déposer un certificat médical scanné à l’envers et passer en revue tes résultats.

Mais pas seulement.

Si la FFE est si intéressante c’est aussi car elle peut satisfaire ta (grande) curiosité. L’homme est toujours poussé par son besoin d’aller voir ce qui se passe chez son voisin — et il se trouve que les cavaliers sont des hommes.

Imagine donc que tu as accès à une fiche pour chaque licencié qui t’indique son niveau et tout un tas d’informations très très intéressantes. Le rêve en deux, trois clics.

Affirme moi que tu n’as jamais jeté un œil aux engagements de ton meilleur concurrent au titre de médaille d’or des challenges hivernaux. Je ne te croirais pas. Celui ou celle qui n’a jamais vérifié si son ancienne pire rivale de slalom au trot a eu son galop7 me jette la première boule de crottin.

detective

C’est bien ce que je pensais.   

Et toi, tu fais quoi comme trucs idiots sur la toile ?